Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Un nouvel outil pour évaluer les données d'acuité visuelle d'une prothèse rétinienne

Ces dix dernières années, de nombreux efforts ont été mis en œuvre dans le développement de prothèses visuelles permettant de restaurer la vision des aveugles. Par contre, le développement de procédures acceptables pour évaluer la fonctionnalité des différentes technologies d'implants visuels et le renforcement des bénéfices de la vision artificielle ont été mis de côté.
Un nouvel outil pour évaluer les données d'acuité visuelle d'une prothèse rétinienne
Rendre la vue aux personnes aveugles avec un œil bionique a longtemps constitué un objectif scientifique. L'implant cherche à offrir aux patients des informations visuelles en stimulant électriquement les neurones de la rétine. Plusieurs essais cliniques ont été effectués pour tester la sécurité et l'efficacité de ces prothèses visuelles, pour démontrer qu'il n'y a aucun problème concernant leur utilisation. Néanmoins, différentes procédures font suite à chaque fois, compliquant la comparaison entre les différents dispositifs.

Des chercheurs du projet VISUAL PROSTHESIS (Visual prosthesis: From clinical trials to the psychophysics lab and back) cherchaient à changer cela en développant un outil de simulation pour évaluer les données d'acuité visuelle par des tests optiques.

Le simulateur était d'abord une petite caméra numérique montée sur des lunettes. Ce dernier procède à la traduction des images prises par la caméra en données qui sont ensuite envoyées à un ordinateur. Le logiciel du simulateur produit l'image pour faire correspondre la résolution des prothèses rétiniennes. Il brouille également l'image pour une perception plus précise de la vision du patient.

Les tests d'acuité visuelle sont les principales mesures quantitatives utilisées pour évaluer l'efficacité et la rentabilité des traitements et des procédures ophtalmologiques conçus pour améliorer ou restaurer la vision. En utilisant ce simulateur innovant, les chercheurs ont évalué quand et si le niveau d'acuité visuelle mesurée est une véritable indication que la prothèse visuelle offre une image calquée.

En utilisant le simulateur sous différentes conditions de flou, l'équipe a découvert les diagrammes oculaires spéciaux comme Landolt C ne fournissait pas de données d'acuité visuelle cohérente. Lorsque la résolution est limitée, le cerveau d'une personne voyante peut mieux intégrer les informations brouillées par rapport aux données pixelisées. Les mouvements de la tête et des yeux aident le cerveau à acquérir les informations visuelles de différents points et à améliorer la détectabilité.

Les chercheurs a ont également exploré comment ces mouvements oculaires peuvent influencer la prothèse rétinienne. Les résultats collectés de deux sujets ont démontré qu'il était plus facile de localiser une cible en utilisant les mouvements de l'œil plutôt que ceux de la tête.

Les tests évaluant les bénéfices des prothèses rétiniennes devraient se concentrer sur l'utilisation des prothèses pour l'utilisation quotidienne. Les chercheurs ont conclu que les évaluations devraient se concentrer sur les tâches de localisation, les réels bénéfices des prothèses rétiniennes.

Informations connexes

Mots-clés

Acuité visuelle, prothèse rétinienne, prothèse visuelle, vision, localisation