Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

T-BAC Résultat en bref

Project ID: 330740
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: Belgique

Des vaccins efficaces contre le staphylocoque

Les vaccins actuels reposent sur l'induction d'anticorps fonctionnels mais ils peuvent se révéler insuffisants pour la défense des hôtes antibactériens. Comprendre la nature de l'immunité antibactérienne est capital pour générer des vaccins efficaces.
Des vaccins efficaces contre le staphylocoque
Le staphylocoque doré constitue un agent pathogène potentiellement grave, en particulier comme souche résistante à la méthicilline, le MRSA. Les tentatives visant à concevoir des vaccins efficaces ne se sont pas révélées fructueuses en raison de la complexité de la réponse immunologique au S. aureus.

Les preuves de patients souffrant du syndrome hyper IgE avec une susceptibilité anormale aux infections au S. aureus indiquent un rôle potentiel pour l'immunité arbitrée par les cellules T. Dès lors, la capacité à induire des réponses de cellules T spécifiques constitue un paramètre important pour sélectionner des antigènes de vaccins.

Un scientifique du projet T-BAC (Exploring the roles and plasticity of T-cell responses in anti-BACterial immunity), financé par l'UE, a cherché à identifier de nouveaux antigènes de cellule T du S. aureus et à étudier la plasticité des cellules T induites. Les travaux portaient sur Th17, une sous-population de cellules CD4 T auxiliaires qui sécrètent de l'interleukine-17 et jouent un rôle pivot dans la protection des muqueuses.

Première étape, les chercheurs ont sélectionné dix protéines S. aureus telles que des toxines, des protéines liant une matrice extracellulaire et des protéines impliquées dans d'autres processus bactériens. Ensuite, ils les ont utilisées pour stimuler des cellules de sang périphériques de donneurs sains et observé que seulement trois de ces antigènes pouvaient développer des cellules de S. aureus Th17 spécifiques. Lorsque ces cellules étaient mises en culture en présence de cytokines, l'on constatait qu'elles conservaient un certain degré de plasticité. De la même manière, ils ont testé les cellules de donneurs sains immunisés avec des vaccins S. aureus expérimentaux. Ils ont découvert que les antigènes utilisés dans ces vaccins ne stimulaient pas les cellules Th17.

Comprendre le rôle des cellules T dans la réponse immunitaire antibactérienne est capital pour la conception de nouvelles stratégies de vaccins contre des agents pathogènes bactériens. Collectivement, l'étude T-BAC a souligné l'importance des cellules Th17 et le besoin de sélection d'antigènes S. aureus capables de déclencher des réponses des cellules T.

Informations connexes

Mots-clés

Vaccin, immunité, staphylocoque doré, cellule T, antigène, cellules Th17
Numéro d'enregistrement: 181057 / Dernière mise à jour le: 2016-04-15
Domaine: Biologie, Médecine