Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Une compréhension approfondie des facteurs influençant la maladie mentale

La schizophrénie et le trouble bipolaire sont deux maladies mentales graves qui entraînent d'importantes conséquences socio-économiques négatives. Une initiative de l'UE a utilisé des approches innovantes pour assurer une détection et un traitement précoce.
Une compréhension approfondie des facteurs influençant la maladie mentale
Il semble que la génétique joue un rôle crucial dans ses deux troubles. Néanmoins, les processus physiologiques contribuant au développement des conditions mentales et les causes connexes ne sont pas toujours bien compris.

Le projet CODIP (Cortical disorganisation in psychosis. Neurophysiological, clinical and genetic factors), financé par l'UE, s'est penché sur le mystère entourant les deux maladies en utilisant des techniques neurophysiologiques innovantes.

Pour ce faire, CODIP a identifié les (caractéristiques de) biomarqueurs de la déconnection neuronale qui caractérisent la psychose par des méthodes neurophysiologiques et neuropsychologiques. Il a ensuite appliqué ces biomarqueurs à des études d'associations génétiques pour comprendre les mécanismes entraînant l'apparition de la maladie.

En tout, 300 familles avec des antécédents familiaux de santé mentale et 220 de leurs proches parents au premier degré non affectés ont participé à plusieurs expériences. Les chercheurs ont principalement employé une approche très populaire connue sous le nom de modélisation dynamique causative (DCM) pour identifier les mesures innovantes de la déconnection cérébrale et ensuitepour ensuite les a utiliséeser comme phénotypes pour l'association génétique. Ces biomarqueurs de la connectivité cérébrale peuvent être potentiellement être utilisées pour une détection précoce de la psychose et son traitement. Ils ont aussi étudié les gènes candidats en menant des analyses de génotypage pangénomique.

En utilisant la DCM, les partenaires du projet ont sélectionné et analysé plusieurs modèles de connectivité hypothétiques, dont les résultats ont été publiés dans des revues scientifiques et présentés lors de conférences internationales et de colloques.

CODIP a offert de nouveaux renseignements sur les fonctionnements internes de deux maladies mentales proéminentes. Les résultats pourraient aider les scientifiques à développer des traitements plus efficaces et sûres à l'avenir.

Informations connexes

Mots-clés

Maladie mentale, schizophrénie, trouble bipolaire, désorganisation corticale, psychose
Numéro d'enregistrement: 181059 / Dernière mise à jour le: 2016-04-15
Domaine: Biologie, Médecine