Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Les enseignements de la Florence du XVIe siècle en matière de gestion des finances publiques

La crise financière de 2008 a mis en évidence le manque d'outils permettant de mieux connaître les finances publiques. Pour proposer des solutions, une initiative de l'UE a étudié les débuts de l'économie et de la pensée politique.
Les enseignements de la Florence du XVIe siècle en matière de gestion des finances publiques
Le projet CREDIT AND REPUBLIC (Public debt and the republic: Florentine political thought and public finance from 1470 to 1537), financé par l'UE, s'est basé sur l'idée que l'histoire intellectuelle des finances publiques peut nous apporter des outils adaptés.

Pour cela, l'équipe du projet CREDIT AND REPUBLIC a étudié le contexte financier et les idées républicaines de la Florence du début du XVIe siècle. Les chercheurs ont exploité des documents d'archive peu connus sur Florence, susceptibles d'apporter une réponse sur l'origine de la pensée et des usages financiers modernes. Ils ont collaboré avec des experts de ce domaine en poste au Centre for the Study of the History of Political Thought de la Queen Mary University de Londres.

Les traités et les travaux du diplomate et théoricien politique italien Nicolas Machiavel (Niccolò Machiavelli) étaient au centre des activités du centre de recherche. Il a émis une vive critique de l'élite politique et économique, et soutenu avec ardeur la nécessité de protéger la majorité de la minorité fortunée. En qualité de Second chancelier de la République florentine, Machiavel a entrepris de développer des programmes politiques innovants visant à assurer l'indépendance de la république vis-à-vis de la puissance financière.

Les partenaires du projet ont participé à six conférences internationales et donné des présentations dans le cadre de quatre ateliers et séminaires en France, en Italie, au Royaume-Uni et aux États-Unis. Au final, 19 documents ont été publiés en anglais, en français et en italien, notamment des articles, articles à comité de lecture, analyses et chapitres de manuels. Ils portaient sur l'histoire intellectuelle et financière, et étudiaient en particulier le lien entre démocratie et dette publique.

Le projet CREDIT AND REPUBLIC a exploré de manière approfondie les annales de la Florence de l'époque moderne, pour démontrer que la relation entre la gestion de la dette publique et le développement de nouvelles démocraties mérite d'être étudiée et pourrait apporter des solutions aux problèmes économiques actuels.

Informations connexes

Mots-clés

Gestion des finances publiques, dette publique, Nicolas Machiavel, République florentine
Numéro d'enregistrement: 181066 / Dernière mise à jour le: 2016-04-15
Domaine: Technologies industrielles