Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

MEHTRICS Résultat en bref

Project ID: 278758
Financé au titre de: FP7-HEALTH
Pays: France

La nouvelle génération d'analyses quantitatives cellulaires

L'avènement des technologies à haut débit (HD) pour l'analyse moléculaire exige l'optimisation parallèle des analyses quantitatives à base de cellules. Dans ce contexte, les chercheurs européens ont développé des réseaux de cellules cultivés sur les matrices adhésives spécialisées.
La nouvelle génération d'analyses quantitatives cellulaires
Les cellules de mammifères constituent des outils in vitro puissants pour étudier la physiologie des cellules eucaryotes et dépister des composants pharmacologiques innovants. Les analyses à HD utilisent des lignées de cellules cancéreuses immortalisées cultivées sur des surfaces en plastique et en verre revêtues de composants de matrices extracellulaires. Néanmoins, ces cellules peuvent se diviser et se propager de manière incontrôlée, entraînant des résultats très variables. Pour surmonter cela, les scientifiques doivent répéter les analyses plusieurs fois sur des échantillons plus importants pour obtenir des résultats reproduisibles et statistiquement importants.

L'objectif principal du projet financé par l'UE MEHTRICS (Micropattern-enhanced high throughput RNA interference for cell screening) était d'aborder cette question de variabilité des analyses à HD et de maximiser le débit d'analyse et leur rentabilité. Pour ce faire, les scientifiques de MEHTRICS ont proposé le développement et l'application des microprofils d'adhésivité contrôlée comme les nouveaux substrats de croissance. La raison de cette approche était que la croissance des cellules et leur comportement sera très homogène.

Pendant la première phase du projet, les chercheurs ont optimisé les géométries de microprofils et les compositions et ont intégré la technique de réseaux de cellules transfectées pour réduire les coûts et renforcer le débit. La structuration et la différenciation des microprofils ont été créées pour étudier l'hypertrophie, l'inflammation, la croissance cancéreuse et la différenciation des cellules souches. Leurs résultats indiquaient que le contrôle du microenvironnement améliorerait considérablement la performance d'analyse et permettrait le développement d'analyses innovantes et pertinentes pour des applications académiques et industrielles.

Les microprofils adhésifs de l'analyse MEHTRICS ont offert un contrôle du développement des cellules, réduit le besoin d'agrandir l'échelle cellulaire et parallèlement la comparabilité des analyses. L'augmentation du nombre d'échantillons par réseau cellulaire a également facilité la lecture microscopique parallèle en utilisant différentes approches comme l'imagerie par fluorescence en temps réel ou la spectroscopie de corrélation par fluorescence.

Souvent, les conceptions des expériences nécessitent l'utilisation de petits ARN interférents pour déterminer le rôle de plusieurs molécules du comportement cellulaire. Cela a été possible avec la nouvelle analyse de MEHTRICS et a ainsi étendu son application aux cellules souches adultes.

Informations connexes

Thèmes

Life Sciences

Mots-clés

Analyses quantitatives cellulaires, haut débit, matrice extracellulaire, microprofil, dépistage cellulaire
Numéro d'enregistrement: 181071 / Dernière mise à jour le: 2016-04-21
Domaine: Biologie, Médecine