Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

Galactic Jets Résultat en bref

Project ID: 331977
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: Royaume-Uni

Les jets galactiques et leurs moteurs

Des jets de matière propulsés des trous noirs massifs surviennent également lorsque les restes d'une étoile effondrée restent liés à son étoile compagnon binaire. Des scientifiques financés par l'UE ont observé des jets à partir de rayons X binaires pour faire la lumière sur la manière dont les jets relativistes sont produits.
Les jets galactiques et leurs moteurs
Dans les rayons X binaires, la masse est normalement accrétée de l'étoile qui tourne autour du trou noir ou de l'étoile à neutron sous la forme d'un disque. Les régions les plus à l'intérieur de ce disque d'accrétion sont tellement chaudes que les températures dépassent un million de degrés et émettent des rayons X.

Près de l'objet d'accrétion compact, une fraction importante de la matière tombante est éjectée dans des jets collimatés qui s'étendent sur des milliers d'années lumières. À l'aide des données haute résolution des réseaux interférométriques des télescopes radio, la recherche financée par l'UE a apporté une nouvelle lumière sur la manière dont les trous noirs produisent ces jets puissants.

Dans le projet GALACTIC JETS (Studies of jets from galactic black holes and neutron stars), les scientifiques ont utilisé le Very Large Array et le Very Large Baseline Array dans le réseau VLBI européen et des États-Unis pour étudier les rayonnements émis par les rayons X binaires à toutes les longueurs d'onde.

Le but était d'obtenir des observations lorsque des rayons X durs dominaient leur luminosité et de contrôler les sources de rayonnement sur une période allant de plusieurs jours à quelques semaines. Cette stratégie a permis aux scientifiques de capter le dégagement radio et de rayons X de plusieurs trous noirs et étoiles à neutrons.

Il a été découvert que Le rayon X binaire appelé XTE J1908+904 détecté à la fin de 2013 éjectait deux nœuds de plasma. Des mesures de l'angle d'ouverture apparent et du taux d'expansion ont imposé des contraintes à la vélocité maximum des particules relativistes projetées dans l'espace.

Les scientifiques ont également détecté une étoile à neutrons croissante à proximité du trou noir massif Sagittarius A, AX J1745.6-2901. Au cours des périodes dominées par des émissions de rayons X souples, des vents puissants ont été observés qui disparaissaient avec le développement de jets qui émettaient de manière prédominante des rayons X durs.

Les observations accumulées au cours du projet GALACTIC JETS ont donné aux scientifiques la possibilité de plonger dans le mystère des jets galactiques. Ils ne sont pas encore bien compris et d'autres données de qualité seront nécessaires pour confirmer les hypothèses scientifiques sur la manière dont ils se forment et sur ce qui les alimente.

Informations connexes

Mots-clés

Jets galactiques, trous noirs massifs, rayons X binaires, étoile à neutrons, Sagittaire A
Numéro d'enregistrement: 181077 / Dernière mise à jour le: 2016-04-21
Domaine: Technologies industrielles