Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

THERALENS Résultat en bref

Référence du projet: 328708
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: Royaume-Uni

Des lentilles de contact thérapeutiques

Administrer une dose pharmaceutique appropriée à l'œil peut être difficile. Pour y remédier, une étude européenne a développé des lentilles de contact à émission de médicaments.
Des lentilles de contact thérapeutiques
La biodisponibilité de la majorité des médicaments ophtalmiques est étonnamment restreinte. L'obstacle principal au ciblage de l'œil avec des médicaments est la présence de plusieurs barrières comme l'épithélium et la dynamique des tissus oculaires, qui contrôlent la concentration et l'introduction des solutés dans l'œil. Ces obstacles empêchent le passage efficace de plusieurs médicaments et entraînent l'absorption d'une dose minimale.

Pour gérer la réduction de la pénétration et de l'efficacité des molécules appliquées topiquement, la majorité des médicaments contiennent une meilleure dose de l'ingrédient actif. Néanmoins, cela entraîne des taux de toxicité renforcés, nécessitant le développement de méthodes d'administration de médicaments plus efficaces. Une bonne solution pour les maladies oculaires chroniques est l'utilisation de lentilles de contact qui permettent une administration contrôlée des médicaments imprégnés.

Financé par l'UE, le projet THERALENS (Biomimetic therapeutic hydrogel layers for interaction with corneal tissues) a optimisé les technologies existantes pour intégrer des médicaments aux lentilles de contact en évitant d'utiliser des substances chimiques toxiques. Pour ce faire, ils ont utilisé des nanoparticules biomimétiques innovantes à base de DMPC, un phospholipide, qui peut être intégré aux lentilles. L'innovation de ces nanoparticules repose dans leur réactivité chimique: à l'intérieur, elles peuvent interagir avec des médicaments hydrophobes tout en retenant leur solubilité dans l'eau à l'extérieur. De plus, le phospholipide est déjà naturellement présent dans l'environnement oculaire.

Au cours du projet, les chercheurs ont testé un nombre de molécules actives présentant différentes hydrophilicités pour leur capacité à interagir avec la lentille et accomplir une administration contrôlée. Ils ont optimisé la stratégie de revêtement de ces nanoparticules sur les lentilles de contact. Cela a entraîné une amélioration de la surface et a permis aux médicaments hydrophiles et hydrophobes et aux suppléments de phospholipides de pénétrer le film lacrymal.

Le système THERALENS d'administration médicamenteuse a suscité un vif intérêt de la part de l'industrie pharmaceutique et a entraîné une demande de brevet. L'exploitation commerciale de cette technologie pourrait renforcer l'efficacité des médicaments ophtalmologiques avec moins d'effets secondaires cytotoxiques.

Informations connexes

Mots-clés

Lentilles de contact, médicament, œil, nanoparticules, phospholipides, DMPC, revêtement
Numéro d'enregistrement: 181094 / Dernière mise à jour le: 2016-04-21
Domaine: Biologie, Médecine