Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Des avancées pour les cellules solaires

Une initiative de recherche financée par l'UE a développé des cellules solaires rentables utilisant des nanotubes de carbone (NTC).
Des avancées pour les cellules solaires
Traditionnellement, les cellules solaires sont fabriquées en utilisant une substance appelée oxyde d'indium-étain (ITO). Cependant, l'indium est devenu cher à cause de la forte demande. De plus, les cellules solaires fabriquées avec de l'ITO sont chères à produire et ne marchent plus une fois pliées.

L'initiative LBL OF CNTS FOR SCS (Preparation of ITO free transparent conductive electrode via layer-by-layer deposition of carbon nanotubes and its application for solar cells) a développé une électrode conductrice sans ITO fabriquée à partir de NTC qui peut être utilisée dans les cellules solaires. L'avantage le plus important de cette méthode est que le dépôt couche par couche (LBL) permet aux scientifiques de contrôler l'épaisseur du revêtement avec la plus grande précision.

Les chercheurs ont étudié trois techniques de dépôt LBL différentes: conventionnelle, avec spin et avec pulvérisation. Ils ont caractérisé les trois électrodes NTC obtenues en matière de résistance des feuilles, de transmission optique et de morphologie, et ils ont observé que la méthode LBL traditionnelle était supérieure.

Les chercheurs ont découvert qu'ils pouvaient augmenter la conductivité du film de TNC en le traitant avec divers acides et par la chaleur. Ils ont déterminé qu'il est possible d'utiliser des NTC dans des dispositifs photovoltaïques organiques - les cellules solaires étaient aussi efficaces que les dispositifs traditionnels.

Cette recherche a fait progresser le domaine des électrodes conductrices nanostructurées et pourrait aider les scientifiques à développer des dispositifs optoélectroniques souples à l'avenir.

Informations connexes

Mots-clés

Cellules solaires, nanotubes de carbone, oxyde d'indium-étain, électrode conductrice, dépôt couche par couche