Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

OPTMANDROPS Résultat en bref

Project ID: 302798
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: Royaume-Uni

La nanofluidique et les interfaces fluides complexes

Il est important de comprendre la dynamique aux interfaces pour miniaturiser les dispositifs afin de réaliser des laboratoires sur puce. Des chercheurs financés par l'UE ont mis au point des outils pour faciliter ce genre de travaux.
La nanofluidique et les interfaces fluides complexes
La nanofluidique est l'étude de la dynamique et du comportement de liquides à l'échelle nanométrique. Elle a vu le jour dans la foulée de la microfluidique. Ce développement a été motivé par des applications dans les biotechnologies, comme les laboratoires sur puce. Lorsque la taille de ces dispositifs devient aussi petite, l'importance de la dynamique aux interfaces augmente d'autant. Les chercheurs du projet OPTMANDROPS (Optical manipulation of droplets and interfaces in colloid-polymer mixtures), financé par l'UE, ont choisi des mélanges de colloïdes et de polymères comme système modèle très commode, pour étudier en détail la dynamique aux interfaces.

L'ajout de polymères non absorbants à des suspensions colloïdales conduit à une interaction très intéressante entre les particules colloïdales, ce qui peut conduire à une séparation des phases «liquide colloïdal» et «gaz colloïdal», conformément à la description théorique. Dans de tels systèmes on a également étudié des phénomènes aux interfaces comme le décollement de gouttelettes. Cependant, le contrôle actif de ces phénomènes aux interfaces n'a pas encore été réalisé.

Les chercheurs du projet OPTMANDROPS ont utilisé le piégeage optique pour déformer l'interface entre les fluides dans des mélanges de colloïdes et polymères en milieu aqueux. Grâce à un faisceau laser, pénétrant l'échantillon parallèlement à l'interface, ils ont pu manipuler celle-ci dans la direction de la gravité. En outre, les forces de gradient du faisceau laser permettent d'éjecter des gouttelettes faites de milliers de particules colloïdales.

Une fois passés au piégeage optique, les chercheurs ont surveillé l'interface via la microscopie à fluorescence. Ils ont utilisé la microscopie confocale pour imager les fluctuations de l'interface non perturbée. Ils ont pu mettre en relation la structure statique et la relaxation dynamique de l'interface déformée pourrait être liée aux fluctuations thermiques de l'interface non perturbée, suggérant que le théorème de dissipation de la fluctuation est valable même pour d'importantes déformations.

Les résultats du projet OPTMANDROPS ont été présentés dans la revue renommée Soft Matter à comité de lecture.

Informations connexes

Mots-clés

Nanofluidique, laboratoire sur puce, mélanges de colloïdes et de polymères, faisceau laser, microscopie à fluorescence
Numéro d'enregistrement: 181117 / Dernière mise à jour le: 2016-04-26
Domaine: Technologies industrielles