Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

MioVAT Résultat en bref

Project ID: 328245
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: Royaume-Uni

Des études sur le pollen aident à protéger la biodiversité en Afrique de l'Ouest

Les forêts tropicales et les savanes sont des hauts lieux de la biodiversité qui ont une influence importante sur les températures, les précipitations et le stockage du carbone. Comprendre comment ces deux biomes contrôlent la diversité des plantes permettra de soutenir les efforts visant à empêcher l'extinction des plantes et par conséquent la perte de biodiversité dans le contexte actuel de crise du climat et de la biodiversité.
Des études sur le pollen aident à protéger la biodiversité en Afrique de l'Ouest
L'initiative MIOVAT (Miocene vegetation of the African tropics (project MioVAT)) a utilisé du pollen et des spores fossiles pour étudier l'histoire évolutionnaire des biomes de la forêt tropicale et de la savane en Afrique de l'Ouest au cours de la période du Miocène qui s'étend de 23 à 5,3 millions d'années. Le Miocène a été une période critique dans l'évolution de la végétation d'Afrique occidentale lorsque les graminées utilisant la voie photosynthétique C4 ont rapidement étendu leur aire de diffusion, donnant naissance aux savanes.

Des chercheurs ont utilisé la digestion acide et la séparation de densité pour libérer des pollens et des spores fossiles d'échantillons de sédiments provenant d'Afrique de l'Ouest. Ceux-ci ont ensuite été étudiés à l'aide d'un ensemble de techniques de microscopie. De plus, l'équipe a compilé une bibliothèque d'images de pollens et spores fossiles issus des forêts humides du Paléogène-Néogène du sud du Nigéria.

Des échantillons de pollen de chêne (Quercus) et d'épicéa (Picea) ont été capturés en image à des fins de travail de microscopie comparative. Des graminées (Poaceae) de feuilles d'herbier et des pollens fossiles de graminées extraits d'échantillons de sédiments ont été capturés en image et utilisés pour collecter des données sur la morphologie des pollens sur la famille des graminées.

Des expériences ont également été conduites pour comparer la classification humaine et informatisée des pollens d'arbre. Les chercheurs ont utilisé des méthodes informatiques pour quantifier la complexité de l'ornementation de surface des pollens de graminées afin d'étudier les motifs de végétation auto-organisés dans les écosystèmes de terre ferme.

Cela a abouti à de nouvelles méthodes de classification des grains de pollen basées sur une imagerie haute résolution et des analyses informatiques d'images. Le travail comparatif conduit sur des pollens de chêne, de pin et de graminées a montré que la combinaison d'illumination en fond clair, de microscopie confocale et de microscopie à balayage électronique augmentait la résolution taxonomique des enregistrements de pollens et spores fossiles. Cela a permis d'élargir et d'approfondir les hypothèses qui peuvent être testées à l'aide des enregistrements de pollens et de spores fossiles.

Le projet MIOVAT a fourni une nouvelle approche informatique pour décrire des formes en deux dimensions. Il a également mis en lumière l'intérêt croissant porté à la classification d'objets biologiques à l'aide de méthodes informatiques et d'approches plus traditionnelles basées sur des analyses humaines.

De plus, les résultats du projet aideront à expliquer le rôle de l'extinction dans la formation de la végétation tropicale en Afrique de l'Ouest et le succès évolutionnaires des graminées. Ces informations essentielles constitueront une contribution significative à la conservation de la biodiversité des forêts tropicales et des savanes dans le contexte des changements climatiques.

Informations connexes

Mots-clés

Pollen, biodiversité, forêts tropicales, savanes, Miocène, végétation, Afrique de l'Ouest
Numéro d'enregistrement: 181118 / Dernière mise à jour le: 2016-04-26
Domaine: Environnement