Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

STIRENA Résultat en bref

Project ID: 329207
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: Royaume-Uni

Des nanoparticules réactives pour l'administration de médicaments

L'exploitation de la nanotechnologie dans la médecine se développe rapidement. Les chercheurs ont étendu sa mise en œuvre à des fins d'administration de médicaments en intégrant une réponse à des stimuli spécifiques.
Des nanoparticules réactives pour l'administration de médicaments
Les nanoparticules avec leur petite taille et leur capacité de fonctionnalisation émergent comme véhicules intéressants pour l'administration de médicaments. Outre le fait qu'elles pénètrent plusieurs compartiments cellulaires comme le noyau, leur potentiel de croiser la barrière hémato-encéphalique peut ouvrir de nouvelles voies pour l'administration de médicaments dans le cerveau.

L'objectif principal du projet STIRENA (Dual stimuli-responsive nanoparticles as novel topical drug delivery systems), financé par l'UE, était de synthétiser et de caractériser les nanoparticules adaptées pour l'acheminement des médicaments. Ces nanoparticules organiques étaient conçues pour libérer leur contenu en réponse à des stimuli tels que la température et le pH. Pour ce faire, elles ont utilisé des matériaux sensibles à la température du pH comme la polyoxazoline, qui a été montée sur un cadre de chitosane.

Les scientifiques ont généré des nanoparticules d'hydrogel fluorescentes et ont optimisé leur chargement des médicaments et leur efficacité de piégeage. Le diamètre des nanoparticules thermo-sensibles, chargées d'acide rétinoïque, étaient de 30 nm.

Le dépistage in vitro de ces nanoparticules sur les cellules souches neurales n'a mis à jour aucun problème de toxicité ou de viabilité des cellules. Les chercheurs ont démontré le dégagement efficace d'acide rétinoïque à l'aide de la température et du pH et ont maintenu avec succès l'identité de la cellule souche neurale tout en empêchant la différenciation.

Le système d'acheminement de médicaments par nanoparticules sensibles aux doubles stimuli STIRENA a permis aux scientifiques de contrôler la libération du médicament en changeant le stimulus. Dans un contexte clinique, cela pourrait se traduire par un système d'administration qui permet la libération du médicament, uniquement lorsque le tissu transmet le message approprié.

Informations connexes

Mots-clés

Nanoparticules, livraison de médicaments, température, pH, cellules souches neurales
Numéro d'enregistrement: 181124 / Dernière mise à jour le: 2016-04-26
Domaine: Biologie, Médecine