Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Les changements de végétation entraînent une dégradation des terres

Des chercheurs ont développé des outils pour améliorer les pratiques de gestion des terres et conçu des stratégies pour limiter la désertification par des recherches sur l'empiètement des arbustes dans les zones de prairie.
Les changements de végétation entraînent une dégradation des terres
Le changement climatique est à l'origine de modifications énormes des habitats naturels, en particulier dans les zones sèches où les écosystèmes sont particulièrement sensibles à la dégradation des terres ou à la désertification. Cela inclut des espèces d'arbustes qui empiètent des prairies désertes productives, un phénomène qui est induit par des modifications des régimes de précipitations ou d'utilisation des terres, ainsi que par l'érosion des sols.

L'étude des transitions entres prairies et zones parsemées d'arbustes dans les environnements désertiques était l'objectif de l'initiative VEGDESERT (Vegetation shifts in desert environments: A multi-scale ecogeomorphic approach for the analysis of grassland-shrubland transitions), financée par l'UE. L'équipe a utilisé des méthodes diverses pour saisir la dynamique de la végétation, dont la télédétection, des expériences sur les sols et les végétaux, ainsi qu'un modèle écohydrologique pour simuler l'humidité du sol.

Les chercheurs ont observé que la croissance de l'herbe était synchronisée avec les précipitations de mousson estivale, tandis que les arbustes peuvent maintenir une production de végétation à la fois en été et en hiver. Même si la zone de test ne présentait pas d'expansion significative des arbustes ou de récupération de l'herbe au cours des 15 dernières années, les changements futurs en matière de précipitations saisonnières pourraient entraîner une expansion des zones d'arbustes.

Les expériences ont montré que les graines d'herbe diminuaient de manière significative là où les arbustes dominaient; cependant, la modélisation a révélé que l'expansion des arbustes était locale et épisodique (périodes de 5 à 10 ans). Les résultats suggèrent également que les interactions écosystémiques jouent un rôle majeur dans la régulation des espèces qui dominent et les niveaux de changements de végétation aux frontières de transition entre prairies et zones parsemées d'arbustes.

Globalement, les résultats du projet VEGDESERT permettent de comprendre les processus qui régulent les changements importants qui ont cours dans les paysages arides et semi-arides dans le monde entier. Ils pourraient également être utiles pour créer des outils pratiques de gestion des zones menacées par la désertification.

Informations connexes

Mots-clés

Changements de végétation, dégradation, désertification, empiètement des arbustes, prairie, milieu parsemé d'arbustes