Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

ADJSYN Résultat en bref

Project ID: 330788
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: Belgique

De meilleurs vaccins pour une meilleure santé

Les scientifiques ont révélé comment deux composants dérivés d'une bactérie et d'un arbre peuvent améliorer l'efficacité des vaccins face à des maladies complexes.
De meilleurs vaccins pour une meilleure santé
Le système immunitaire défend notre corps face aux infections. Les vaccins aident le système immunitaire en injectant un microbe mort ou affaibli, ou des parties d'un tel microbe. De cette manière, notre système immunitaire est entraîné à reconnaître l'agent pathogène et s'en souviendra s'il essaie de nous infecter par la suite.

Au cours des vingt dernières années, les scientifiques ont développé de nouvelles manières de créer des vaccins, notamment à l'aide de substances qui améliorent la manière dont le système immunitaire répond à la vaccination. Ces substances sont appelées «adjuvants».

L'un de ces adjuvants est appelé AS01. L'AS01 est composé de petites gouttes de lipide contenant deux composés: le lipide monophosphoryle A (LMP) qui est dérivé d'une bactérie et le QS-21 qui est isolé de l'écorce d'un arbre. L'ajout d'AS01 à certains vaccins améliore leur efficacité. Le projet ADJSYN (Understanding how immunostimulant combinations in adjuvants synergise to enhance vaccine responses), financé par l'UE, a étudié le fonctionnement de l'AS01.

Les chercheurs ont découvert que l'AS01 fonctionnait au mieux lorsque le LMP et le QS-21 étaient présents ensemble. Ils ont également démontré que chez les souris vaccinées, l'AS01 pouvait activer un type de cellule du système immunitaire appelée cellule tueuse naturelle (CTN). Cela aide le système immunitaire à se souvenir du microbe qui était visé par le vaccin. L'activation des CTN a été très rapide car elle a commencé 4 heures après la vaccination.

En révélant ce qui se passe juste après la vaccination, les résultats d'ADJSYN seront utiles aux cliniciens souhaitant développer des vaccins sûrs et efficaces contre des maladies complexes. Déjà, les vaccins contre le paludisme, la tuberculose et la varicelle avec pour adjuvants la combinaison de LMP et de QS-21 font l'objet de tests cliniques de pointe.

Informations connexes

Mots-clés

Vaccins, système immunitaire inné, système immunitaire adaptatif, immunostimulants, cellules tueuses naturelles
Numéro d'enregistrement: 181154 / Dernière mise à jour le: 2016-05-10
Domaine: Biologie, Médecine