Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

Size Matters Résultat en bref

Référence du projet: 326903
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: Suède

«Comment vous trouvez-vous?»

Des scientifiques ont étudié le lien entre la perception de notre corps et l'opinion que nous en avons. Ces résultats pourraient nous aider à comprendre les troubles alimentaires.
«Comment vous trouvez-vous?»
Quand vous vous regardez, votre cerveau utilise une voie neurale différente de celle qu'il utilise lorsque vous regardez une autre personne. Associé aux pressions de la société moderne, ceci peut entraîner une perception négative du corps, des problèmes d'alimentation et de santé mentale.

Les scientifiques du projet SIZE MATTERS (Size matters: Investigating the link between affective and perceptual body representations using multisensory illusions and brain imaging), financé par l'UE, ont utilisé l'imagerie par résonance magnétique (IRM) et la réalité virtuelle pour explorer le lien neural entre la perception et la satisfaction de notre corps.

SIZE MATTERS s'est servi de casques de réalité virtuelle pour induire des illusions portant sur le corps entier, en présentant aux participants un mannequin ou le corps d'une autre personne du point de vue subjectif. Des touchers synchronisés sur le corps du participant et la vue du corps à travers le casque ont contribué à l'illusion de posséder le corps présenté. Les corps présentés étaient minces ou obèses.

En tant que contrôle, les participants ont également expérimenté des touchers non synchronisés pour éliminer l'illusion de la possession. L'IRM fonctionnelle a ensuite permis d'identifier les liens neuraux entre la perception corporelle et la satisfaction corporelle.

Dans l'ensemble, les personnes préféraient des corps plus minces plutôt que des corps obèses. Les chercheurs ont également découvert qu'il y avait un lien neural direct entre les régions cérébrales liées à la satisfaction corporelle et celles liées à la perception corporelle.

Les femmes et les personnes présentant davantage de caractéristiques liées aux troubles alimentaires, avaient des réactions émotionnelles plus fortes par rapport aux changements illusoires quant à la taille du corps, et présentaient différentes réponses au niveau cérébral. Ces différentes réactions cérébrales impliquent des régions du cerveau précédemment associées à l'anorexie nerveuse à la vulnérabilité des troubles alimentaires chez les personnes en bonne santé.

Les résultats de cette étude nous permettent de comprendre notre propre image corporelle et les troubles alimentaires. Les informations recueillies par cette étude permettront de développer des stratégies de prévention et de traitement pour les troubles alimentaires.

Informations connexes

Mots-clés

Troubles alimentaires, perceptions du corps, santé mentale, SIZE MATTERS
Numéro d'enregistrement: 181174 / Dernière mise à jour le: 2016-05-11
Domaine: Biologie, Médecine