Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Quelles sont les forces qui façonnent la Terre?

Des décennies après l'élaboration de la théorie de la tectonique des plaques, de nombreuses questions demeurent quant aux structures géologiques de notre planète. Un réseau de géophysiciens financé par l'UE a réexaminé cette théorie à partir de nouvelles données.
Quelles sont les forces qui façonnent la Terre?
Le réseau de formation initiale (ITN) TOPOMOD (Sculpting the Earth's topography: Insights from modelling deep – surface processes) a été conçu par une équipe de chercheurs afin d'étudier puis de modéliser comment les processus de surface et la tectonique de la croûte terrestre façonnaient la topographie des continents.

Le projet TOPOMOD a rassemblé huit équipes de recherche européennes, cinq instituts de recherche, trois entreprises de haute technologie et une grande compagnie internationale pétrolière et gazière. Ce réseau exceptionnel a permis à des chercheurs expérimentés et débutants d'entreprendre des recherches conjointes dans le domaine de la modélisation des processus géophysiques.

Quinze projets de recherche interdisciplinaires ont permis la mise en place de plusieurs coopérations à long terme entre les différentes équipes de recherche. Ces projets incluaient par exemple, de nombreuses études de cas dans certaines zones de l'Ouest africain, du Proche et Moyen-Orient, de la Méditerranée ou de l'Amérique du Sud.

L'approche multidisciplinaire a permis d'associer la géophysique, la géochimie, la tectonique et la géologie structurale de la Terre avec les sciences numériques et la modélisation par analogie des processus géologiques en partant du manteau profond jusqu'à la surface. L'objectif était de déterminer comment ces processus pouvaient façonner la topographie de notre planète.

Considérés auparavant comme indépendants, c'est la synergie de ces processus qui s'est avérée essentielle dans la genèse des glissements de terrain, des chutes de pans rocheux, des inondations, des tremblements de terre et autres éruptions volcaniques. Les phénomènes de long terme comme le changement climatique, les cycles géochimiques mondiaux et l'évolution de la biodiversité en sont probablement tout aussi affectés.

L'étude des liens existants entre les processus de surface et les phénomènes profonds au travers de l'analyse des processus physiques agissant tant sur une simple faille de la croûte terrestre que sur la dynamique à grande échelle de la tectonique des continents, s'est révélée extrêmement fructueuse en matière de formation pour les jeunes scientifiques impliqués dans le projet. Elle leur a permis en particulier de s'initier à de nombreuses disciplines géo-scientifiques.

Plus encore, le savoir-faire scientifique et l'expérience de travail en réseau acquises pendant ce projet ont ouvert de nombreuses possibilités d'emplois à ces jeunes chercheurs tant à l'université que dans l'industrie. Cinq boursiers ont ainsi trouvé une position postdoctorale à la fin des quatre ans du projet ITN.

Informations connexes

Mots-clés

Tectonique des plaques, géologique, TOPOMOD, topographie, modélisation géophysique