Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

La force de travail européenne - prospère ou en survie

Évaluer la population vieillissante d'Europe pourrait faciliter une participation plus réussie de travailleurs plus âgés sur le lieu de travail.
La force de travail européenne - prospère ou en survie
Le processus du vieillissement affecte les individus et la société dans son ensemble, avec d'importantes répercussions socio-économiques. Financé par l'UE, le projet THRIVING AT 55+ (Thriving in the workplace – supporting people at the age of 55 years and over in satisfying and productive work) s'est penché sur la façon dont les travailleurs plus âgés vivent leur vieillissement sur leur lieu de travail.

En se concentrant sur leur bien-être et leur performance, le projet a exploré des stratégies personnelles et organisationnelles qui aident les travailleurs plus âgés à maintenir une meilleure qualité de vie. Trois études ont été menées dans deux secteurs (les soins de santé et les technologies de l'information et de la communication) au Royaume-Uni et en Bulgarie.

La recherche s'est appuyée sur un cadre conceptuel intégrant les théories actuelles sur la performance et le bien-être en fin de carrière, tout en mettant l'accent sur l'approche positive du vieillissement sur le lieu de travail. Dans l'ensemble, les travailleurs plus âgés sont considérés selon certains stéréotypes communs liés à l'âge, en se penchant sur les aspects positifs. Bien qu'en général ils ne ressentent aucune discrimination, les travailleurs plus âgés semblent être défavorisés dans certains domaines, par exemple en matière de recrutement, de formation et de développement.

Résultat, là où il est question de gestion des ressources humaines, les différents avis quant au besoin et à la disponibilité des bonnes pratiques révèlent le besoin d'améliorer le dialogue entre les organisations et les travailleurs plus âgés.

Les travailleurs en fin de carrière peuvent être classés comme catégorie de survie, autrement dit qui répondent aux exigences de l'emploi et protègent le statu quo, ou comme catégorie prospère, en restant énergiques, avides d'apprendre et de développer le travail.

Pour les travailleurs plus âgés, répondre aux exigences de l'emploi semble être la base pour être prospère, ce qui est également facilité par certaines caractéristiques de conception du travail. De la même façon, certaines stratégies de gestion des ressources humaines semblent particulièrement efficaces pour prospérer. Associées à des stratégies de vieillissement réussies, les opportunités de formation et de développement profitent grandement aux travailleurs plus âgés et aux organisations.

L'expérience des travailleurs plus âgés en matière de prospérité et de survie, et leurs perceptions de disponibilité des pratiques de gestion des ressources humaines spécifiques et la performance du travail, varient selon les pays. Au niveau sectoriel, les différences n'apparaissent que dans les pratiques de gestion des ressources humaines.

Les résultats du projet ont été communiqués à différentes organisations, qui les ont utilisées au profit des individus et des organisations. Des décideurs politiques gouvernementaux et des organismes du secteur tertiaire aux niveaux national et international ont été contactés, en soutien aux développements à venir. Les résultats du projet seront également partagés au niveau universitaire, à travers des publications, l'enseignement universitaire et une recherche approfondie.

Informations connexes

Mots-clés

Prospère, 55+, vieillissement, travailleurs plus âgés, survie