Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

MORPHOGRAD Résultat en bref

Project ID: 299659
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: Suisse

La croissance cellulaire des embryons

Dans un effort qui pourrait conduire à de nouvelles thérapies contre le cancer, les scientifiques ont découvert comment les organes des embryons en développement savent quand s'arrêter de grandir.
La croissance cellulaire des embryons
Lors de la division cellulaire dans un embryon en développement, les cellules doivent savoir en quels tissus se développer et la taille maximale qu'elles doivent atteindre. Pour ce faire, des substances appelées morphogènes contrôlent l'emplacement des différents types de cellules au sein des tissus.

Les morphogènes se diffusent en concentration graduelle à travers les tissus en développement pour informer les cellules quand commencer et quand cesser la division. À des concentrations de morphogènes définies, les gènes spécifiques sont activés ou désactivés. Au final, les cellules se développent correctement et forment les différents tissus et organes dans l'embryon développé.

Bien que les scientifiques savent comment les morphogènes sous-divisent les tissus en modèles de types cellulaires distincts, ils en savent peu sur la façon dont les morphogènes contrôlent la croissance tissulaire. Le projet MORPHOGRAD (Biophysical study of the coupling between cell proliferation and morphogen gradients), financé par l'UE, a étudié les drosophiles pour déterminer comment un morphogène contrôle la croissance de l'ailette d'une mouche.

Les cellules dans l'ailette de la drosophile se divisent lorsqu'elles perçoivent une augmentation de 50 % de la concentration d'un morphogène appelé décapentaplégique (Dpp). Les chercheurs se sont intéressés à la voie biochimique appelée Hippo en vue de comprendre comment les cellules sentent cela. Cette voie contrôle la prolifération cellulaire en inhibant la croissance lorsque les cellules entrent en contact les unes avec les autres.

Après avoir confirmé que le Dpp influence les gènes cibles dans la voie Hippo de différentes façons, les chercheurs ont interféré avec la voie dans l'ailette embryonnaire de la drosophile. En observant l'évolution des ailettes après cette perturbation, MORPHOGRAD a découvert deux façons différentes dont Hippo contrôle les tailles des organes.

D'abord, les cellules dépourvues de Hippo se sont divisées plus longuement que les cellules normales, bien que le rythme de la division cellulaire soit resté identique. Dans un second temps, les cellules dépourvues d'Hippo ont commencé à se diviser suite à une augmentation plus faible de la concentration de Dpp par rapport aux cellules normales. Cela a conduit à une surcroissance cellulaire, caractéristique des tumeurs.

Les résultats de MORPHOGRAD non seulement démontrent comment la croissance cellulaire est régulée chez les embryons en développement, mais ils pourraient être importants pour réprimer la croissance de la tumeur.

Informations connexes

Mots-clés

Croissance cellulaire, embryons, morphogènes, MORPHOGRAD, prolifération cellulaire, décapentaplégique
Numéro d'enregistrement: 182773 / Dernière mise à jour le: 2016-05-24
Domaine: Biologie, Médecine