Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

PALEOCLAK Résultat en bref

Project ID: 326802
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: France

Les anciens sédiments pour mieux comprendre le champ géomagnétique

Les dépôts lacustres de la péninsule ibérique ont donné aux scientifiques financés par l'UE une meilleure compréhension du champ géomagnétique de la Terre au cours de l'époque géologique holocène.
Les anciens sédiments pour mieux comprendre le champ géomagnétique
Le but du projet PALEOCLAK (Paleomagnetic applications for dating and identifying Holocene climate variability in southwestern Europe and Azores Islands as recorded by lake sediments) était de faire progresser l'utilisation des techniques paléomagnétiques et magnétiques environnementales.

De nouvelles données fiables sont cruciales pour réaliser une reconstruction détaillée du champ magnétique de la Terre. PALEOCLAK a donc développé une technique de datation paléomagnétique basée sur la reconnaissance des changements dans la direction et l'intensité du champ magnétique de la Terre dans les archives sédimentaires.

Le principal résultat fut la réalisation d'un nouveau modèle d'intensité du champ géomagnétique européen régional qui a permis une meilleure reconstruction des fluctuations de l'intensité du champ géomagnétique passé. L'étude a également démontré le besoin d'établir une présélection de données de qualité pour obtenir une description précise du champ géomagnétique dans le passé.

De nouveaux ensembles de données magnétiques environnementales ont été obtenus de différents sédiments lacustres de la péninsule ibérique et des Açores. Les données ont été utilisées pour identifier les variations paléo-environnementales au niveau du type, de la concentration et de la taille de grain des minéraux magnétiques. En comparant les paramètres magnétiques avec d'autres données sédimentologiques, géochimiques et biologiques, les scientifiques ont pu évaluer la fiabilité des paramètres magnétiques comme procurations pour la variabilité du climat holocène et l'activité humaine.

Une étude magnétique environnementale a été réalisée sur un ancien sédiment du pléistocène-holocène du lac Sanabria et de différentes roches de son bassin dans le nord-ouest de l'Espagne. Cela a donné de nouvelles informations sur l'évolution du climat dans le nord-ouest de la péninsule ibérique au cours de la dernière déglaciation.

Un changement net des propriétés magnétiques a été observé entre 13 et 12,6 milliers d'années avant le présent (BP, de l'anglais Before Present), ainsi que des changements plus subtils dans les données magnétiques des roches aux alentours de 14 milliers d'années BP. Cela a soutenu l'idée d'une glaciation rapide du bassin du lac Sanabria suggérée par les études précédentes de ses sédiments, sa géochimie et sa géomorphologie.

De nouvelles données fiables sont cruciales pour obtenir une reconstruction détaillée du champ magnétique de la Terre. La technique de datation paléo-magnétique développée par PALEOCLAK permettra dès lors le développement de modèles de datation haute résolution précis dans lesquels les réponses paléo-environnementales aux impacts climatiques et anthropogéniques pourront être correctement déterminées.

Informations connexes

Mots-clés

Dépôts lacustres, Holocène, PALEOCLAK, géomagnétique, paléo-magnétique, archive sédimentaire, modèle d'intensité du champ magnétique, procurations, Lac Sanabria, géochimie, géomorphologie
Numéro d'enregistrement: 182792 / Dernière mise à jour le: 2016-05-25
Domaine: Environnement