Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

COSMIC Résultat en bref

Référence du projet: 299320
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: Autriche

Le mucus et les microbes

Une équipe de l'UE a étudié la composition chimique et physique de la couche de mucus des coraux. Deux royaumes de microbes répondent à la variation de manières caractéristiques, illustrant des relations évolutionnaires précédemment inconnues parmi les groupes de coraux.
Le mucus et les microbes
Le mucus est important pour l'interaction des animaux avec leurs environnements. La substance joue également un rôle dans l'immunité animale, comme couche défensive et comme nutriment pour les microorganismes protecteurs.

Financé par l'UE, le projet COSMIC (Coral surface microlayer: production and dynamics of mucus-associated microbial communities) a étudié ces interactions. Pour étudier le sujet à un niveau fondamental, l'étude a porté sur des animaux très simples. Les coraux dépendent biologiquement du mucus alors que les sécrétions supportent également les communautés de micro-organismes symbiotiques. L'objectif de cette étude en cinq parties était d'étudier la composition chimique changeante du mucus et ses effets sur les communautés microbiennes. La même approche chimique consistait à révéler les relations évolutionnaires entre les coraux.

Les couches de muqueuse de la surface des espèces de corail diffèrent physiquement et chimiquement. La couche de mucus d'un corail peut également varier considérablement, indiquant probablement une variation superficielle des processus métaboliques. Des bactéries spécifiques et des organismes liés exploitent la variation de différentes manières.

La variation de la composition des muqueuses illustre les relations évolutionnaires parmi les coraux. Les groupes de coraux peuvent être séparés selon les types principaux de sucres trouvés dans leur mucus respectif.

Les résultats ont montré des différences substantielles dans les facteurs affectant la distribution des bactéries. Les archées sont un ancien groupe de microbes simples, de bactéries semblables à la surface mais relativement différentes au niveau chimique. L'habitat seul déterminait la composition des communautés archéennes alors que les communautés bactériennes répondaient également aux espèces de corail hôtes, au lieu et à la distance.

Les chercheurs en ont donc conclu que les deux types de microbes diffèrent dans leur degré de roulement de communauté sur les récifs et en ce qui concerne la spécificité de l'hôte. Les bactéries et les arches représentent donc des communautés écologiques distinctes avec différentes associations avec les coraux. La disponibilité du soufre dans l'eau de mer assure la médiation des échanges entre les microbes et les coraux.

Différentes communautés microbiennes contribuent à la santé du corail via des changements cycliques. De manière spécifique, les coraux ont perdu des couches de mucus durci et vieilli; une telle réponse maintient les microbes utiles tout en éliminant les pathogènes potentiels. Les microbes des muqueuses contribuent donc à la santé générale et à la résilience des récifs de corail.

Le projet COSMIC a contribué à une nouvelle compréhension des relations entre les coraux et les microbes. Le travail reflète l'importance des microbes des muqueuses pour tous les animaux et peut potentiellement conduire à des applications au niveau de la nutrition et de l'immunité humaine.

Informations connexes

Mots-clés

Mucus, dynamique, COSMIC, microbes, chimie, évolution
Numéro d'enregistrement: 182799 / Dernière mise à jour le: 2016-05-25
Domaine: Biologie, Médecine