Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

AGORA Résultat en bref

Project ID: 332327
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: Danemark

L'histoire derrière les forêts humides d'Afrique

L'histoire évolutionnaire des forêts humides africaines a fait l'objet de recherches par l'étude génétique d'espèces répandues d'arbres tropicaux, basée sur la génomique des populations et la systématique des plantes.
L'histoire derrière les forêts humides d'Afrique
Les forêts humides tropicales d'Afrique de l'Ouest et d'Afrique centrale sont un des écosystèmes présentant la plus grande biodiversité sur Terre, mais elles sont sérieusement menacées par la croissance démographique, l'agriculture et l'exploitation forestière non durable. La course est par conséquent engagée pour comprendre l'histoire évolutionnaire et les processus écologiques derrière cette grande diversité de vie avant qu'elle ne disparaisse à jamais.

Les collections botaniques conservées dans les musées et les instituts scientifiques d'Europe constituent un outil de recherche important, qui porte sur des zones d'Afrique tropicale qui sont actuellement difficiles d'accès. Cependant, ces échantillons qui ont été prélevés à l'époque coloniale ne peuvent pas être étudiés à l'aide des techniques moléculaires traditionnelles, qui ne sont adaptées que pour les échantillons récents dont l'ADN est bien préservé.

Le projet AGORA (Ancient genomics of rainforests), financé par l'UE, a été mis en place afin de travailler sur de nouvelles méthodes pour étudier ces collections. L'initiative s'est concentrée en particulier sur huit arbres de la forêt humide d'Afrique de l'Ouest, utilisant une combinaison de génomique de pointe et de techniques sur l'ADN ancien afin de reconstruire l'histoire naturelle de l'écosystème des forêts humides.

Les résultats ont révélé des obstacles passés sur le flux des gènes et une histoire de fragmentation de la forêt humide. Cela correspondait à l'histoire climatique de l'Afrique tropicale au cours de l'avant-dernière et de la dernière période glaciaire. Pendant cette période, les conditions de sécheresse ont abouti à une réduction de la taille des forêts humides au profit de prairies de savane, et à la survie des espèces de forêt humide dans quelques refuges.

Le projet AGORA a fourni de nouvelles techniques et des informations nouvelles sur l'histoire évolutionnaire des forêts humides d'Afrique de l'Ouest et d'Afrique centrale. Les emplacements de plusieurs zones refuges en Afrique, proposés auparavant à partir du taux d'endémisme, ont été confirmés à l'aide de nouvelles analyses génomiques des populations.

Informations connexes

Mots-clés

Forêt tropicale humide, Afrique de l'Ouest, Afrique centrale, collections botaniques, AGORA, génomique, période glaciaire, refuges
Numéro d'enregistrement: 182804 / Dernière mise à jour le: 2016-05-25
Domaine: Environnement