Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

TRANSDOTT Résultat en bref

Référence du projet: 311904
Financé au titre de: FP7-KBBE
Pays: Allemagne

Domestiquer le thon rouge de l'Atlantique

Le thon représente la pêche la plus importante au monde, mais la plupart des stocks sont totalement exploités, sur-exploités ou épuisés. Grâce à l'enveloppe européenne, les ichtyobiologistes se sont penchés sur le problème et étudié l'alevinage du thon en captivité grâce à une aquaculture en cycle fermé.
Domestiquer le thon rouge de l'Atlantique
En Méditerranée, le thon rouge de l'Atlantique (TRA) représente l'espèce la plus prisée. La demande ne cesse d'augmenter, donnant lieu à une industrie basée sur la capture des poissons sauvages pour les engraisser en cages pendant plusieurs mois. Ils sont ensuite abattus et envoyés frais ou congelés vers les marchés du sushi et du sashimi en Europe, au Japon et aux États-Unis.

Le projet TRANSDOTT (Translation of domestication of Thunnus thynnus into an innovative commercial application) a exploité les travaux des projets européens précédents afin de les convertir en modèle exploitable pour l'élevage des thons.

Les chercheurs ont ainsi composé un ensemble de plus de 30 TRA reproducteurs, qu'ils ont placé dans une cage d'élevage afin de les nourrir avec un mélange enrichi visant à améliorer la qualité de leur progéniture. La température de l'eau a également fait l'objet d'un suivi grâce à des enregistreurs de données installés à différentes profondeurs dans les bassins. Tous les poissons ont été marqués et ont fait l'objet d'une biopsie. Une sorte de chalut destiné à collecter les œufs a été installé à l'extérieur des cages. Les courants assurent la récupération des œufs. Les larves ont ensuite pu être attribuées à des parents distincts, assurant ainsi une traçabilité complète.

La contamination des œufs par d'autres espèces, comme Sarda sarda (bonite à dos rayé) et Auxeis rochi (auxide), a posé un problème important. Les alevins étrangers, plus gros, ont été prélevés à la main des bacs.

Les géniteurs se sont avérés plus féconds et leurs gamètes de meilleure qualité, produisant ainsi des larves plus saines, plus fortes et avec un taux de mortalité inférieur pendant l'élevage larvaire. Le recours aux copépodes comme alimentation vivante a également amélioré le taux de survie des larves.

Le succès du projet TRANSDOTT permettra la mise en place d'une industrie autonome, qui produira le TRA en captivité, un élevage larvaire et des alevins qui pourront être engraissés. Cela réduira la pression sur les TRA sauvages et contribuera à la préservation de l'espèce.

Informations connexes

Mots-clés

TRA, aquaculture des thons, domestication, propagation des thons, élevage de thons, thon rouge de l'Atlantique, TRANSDOTT, aquaculture, géniteurs, collecteur d'œufs, larves, copépodes, conservation
Numéro d'enregistrement: 182808 / Dernière mise à jour le: 2016-05-26
Domaine: Environnement