Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Les nombreux sens du mot prometteur

Une étude de l'UE a étudié l'impact et la diffusion historique d'un texte bouddhiste majeur rédigé en Thaïlande. Parmi ses résultats, citons une édition numérique en transcription romanisée du pali, conçue pour servir de base à de futures comparaisons avec des éditions vernaculaires en langues asiatiques.
Les nombreux sens du mot prometteur
En 1524, le moine thaïlandais Sirimangala a écrit un enseignement bouddhique canonique relatif à 38 significations subtilement différentes du concept de «prometteur». Sous le nom de Mangalatthadipani (Mg-d), cette œuvre substantielle écrite en langue pali a été influente en Asie du Sud-Est, mais a été négligée par les universitaires occidentaux.

Le projet MGD («The commentary on auspicious things». A Pali text from northern Thailand), financé par l'UE, a publié le texte en s'appuyant sur une approche interdisciplinaire. L'étude s'est fondée sur la philologie (l'histoire et l'évolution des langues), l'histoire et l'anthropologie.

Les chercheurs ont effectué plusieurs voyages sur le terrain pour déterminer la diffusion du Mg-d en Asie continentale et au Sri Lanka. L'étendue de cette diffusion s'est avérée supérieure à ce que l'on pensait: elle couvre le Cambodge, le Laos, la Thalamus et le Myanmar. Les universitaires ont étudié des versions vernaculaires d'Asie du Sud-est, du XVIIème au XXème siècle, pour estimer la nature de la diffusion et ses variations.

Ils ont transcrit en lettres romaines le texte thaï, réalisant une édition de travail qui représente une base de données interrogeable d'environ 400 pages. Cette nouvelle version servira de référence pour d'éventuelles éditions critiques incorporant les versions en langues khmer et birmane.

Les chercheurs ont comparé des passages de cette édition de travail avec d'autres versions numériques du canon en pali. Ils ont ainsi pu ajouter des notes faisant référence à des documents canoniques et postcanoniques. Ceci a permis de déterminer l'état du bouddhisme Theravada en Thaïlande durant le XVIème siècle.

Les chercheurs ont aussi étudié le contexte religieux, historique et social des travaux de Sirimangala. Ceci a conduit à une nouvelle bibliographie de sources, spécialement en langue thaï et certaines concernant l'auteur.

Le projet MGD s'est traduit par une nouvelle appréciation de ce qui a longtemps été un important texte bouddhiste, ainsi que de son contexte historique. L'édition numérique de travail facilitera davantage d'études.

Informations connexes

Mots-clés

Prometteur, bouddhiste, Thaïlande, pali, Sirimangala, Mangalatthadipani