Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

Arab Overseas Voting Résultat en bref

Référence du projet: 330008
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: France

Le vote depuis l'étranger des migrants des pays arabes

Comment et dans quelle mesure les migrants des pays arabes contribuent-ils aux changements économiques, sociaux et politiques de leurs pays d'origine? Une étude a exploré les raisons pour lesquelles les États arabes accordent le droit de vote à leurs citoyens à l'étranger, ainsi que ce qui détermine le comportement électoral.
Le vote depuis l'étranger des migrants des pays arabes
Le vote des résidents à l'étranger est une tendance mondiale et est considéré comme un droit des migrants et une contribution positive à la démocratisation et au développement. Cependant, la littérature sur le vote depuis l'étranger est très sommaire, en particulier en ce qui concerne les pays arabes et africains.

Pour combler cette lacune en matière de recherche, le projet ARAB OVERSEAS VOTING (Overseas voting among Arab migrants in the EU), financé par l'UE, a utilisé une approche interdisciplinaire et comparative pour étudier ce sujet plus en profondeur. Il s'est basé sur les différences historiques et actuelles entre deux grands pays arabes pourvoyeurs de main d'œuvre (la Tunisie et le Maroc) et les deux principaux pays de destination de leurs ressortissants (la France et l'Italie).

Les changements politiques majeurs dans le monde arabe et le développement des migrations entre l'Afrique du Nord et l'UE au cours des deux dernières décennies constituent le cadre de l'étude.

Parmi les activités menées, on peut citer la collecte de procès-verbaux d'élections des bureaux de vote tunisiens à l'étranger, ainsi que des entretiens approfondis avec des diplomates, des hauts fonctionnaires et des militants de la société civile à Tunis et à Paris. La campagne électorale tunisienne en France a été étudiée et un sondage sorti des urnes anonyme a été effectué à Paris et dans ses banlieues.

Les résultats de l'étude, positifs, se présentent sous trois volets. Les lacunes de la littérature sur le transnationalisme ont été comblées. Des outils de recherche ont été créés, et ceux-ci pourront également être utilisés dans d'autres études de cas à l'avenir. De plus, certaines idées reçues sur le vote des résidents à l'étranger ont été remises en question, montrant l'importance du vote des résidents à l'étranger et mettant ce sujet à l'ordre du jour de la recherche sur les migrations et le transnationalisme.

Les résultats de l'étude ont été largement diffusés par le biais de publications et de réunions universitaires, de conférences et d'entretiens dans les médias. Les collaborations universitaires ont permis de développer un réseau de chercheurs dans divers domaines (science politique, sociologie, géographie et économie) et spécialités (études régionales, migrations et élections).

Le travail constitue une réponse aux besoins de l'UE en études plus précises sur la gouvernance des migrations, en particulier les migrations temporaires et les changements sociaux et politiques dans les pays arabes. Cela peut également contribuer à des objectifs de recherche connexes portant sur les différences en matière d'âge, de sexe et de statut juridique. Ces objectifs incluent des modèles pour l'adoption du vote des résidents à l'étranger; des règles électorales larges plutôt que restrictives; le taux de participation des électeurs; et le comportement électoral.

Informations connexes

Mots-clés

Migrants des pays arabes, comportement électoral, vote des résidents à l'étranger, démocratisation, procès-verbaux d'élection, bureaux de vote, sondage sortie des urnes, migration, études transnationales
Numéro d'enregistrement: 182908 / Dernière mise à jour le: 2016-06-15
Domaine: Technologies industrielles