Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

L'intersubjectivité personnifiée: de meilleures relations par les expériences communes et l'interaction

Une équipe de l'UE considérait la nouvelle idée de comprendre les autres par des expériences interactives communes. Les travaux ont révélé les fondements culturels et neurologiques de ces phénomènes, chez les nourrissons et les adultes, et aident à traiter les maladies mentales.
L'intersubjectivité personnifiée: de meilleures relations par les expériences communes et l'interaction
Historiquement, plusieurs domaines académiques ont approché la cognition sociale selon le point de vue qu'il est possible de connaître ce que pense une autre personne via des indices indirects. Cependant, la communauté se penche sur les connaissances acquises par les expériences d'interaction communes comme les expressions et les gestes.

Financé par l'UE, le projet TESIS (Towards an embodied science of intersubjectivity) a examiné certains phénomènes intersubjectifs interactifs en utilisant de nouveaux outils de recherche. L'équipe a considéré la base neuronale de cette expérience, ainsi que la manière dont les phénomènes affectent le développement neuronal chez les nourrissons et le traitement des psychopathologies chez les adultes. Les chercheurs ont aussi tenté d'aborder les facteurs culturels pertinents comme les jouets pour les enfants, l'apprentissage à l'âge adulte et le comportement organisationnel.

Les résultats ont déterminé que les nouveaux concepts de l'énaction et de l'incarnation (ou personnification) contribuent aux débats sur la cognition sociale en remettant en question la théorie de l'esprit. Les travaux du projet suggèrent la résonnance et l'empathie comme modes de couplage entre «soi» et «autrui».

Les examens de psychologie développementale et la neuroscience ont contribué à examiner les profils d'interaction. Les études incluaient la compréhension des nourrissons des intentions qui leur sont adressées, le rôle interactif des mécanismes neuronaux du miroir et la nature des objets intentionnels. Le groupe a également considéré comment les facteurs culturels et l'action collective façonnent l'esprit humain.

Les résultats des études psychiatriques et psychosomatiques ont révélé comment les perturbations au niveau de la conscience de soi et l'interaction personnifiée affectent plusieurs troubles mentaux, dont la schizophrénie. Les membres de l'équipe ont appliqué des traitements de psychothérapie corporelle à ces troubles.

Le projet a également révélé que les jeux sont auto-structurés par l'engagement corporel avec le monde extérieur. Les travaux de recherche ont examiné des approches corporelles, des expériences esthétiques et d'expression scénique, y compris la base neurobiologique de ces expériences.

Le projet TESIS a optimisé la compréhension sur la cognition sociale en matière d'expériences culturelles communes et autres. Les travaux ont entraîné l'optimisation des traitements des maladies mentales et pourraient offrir davantage.

Informations connexes

Mots-clés

Personnification, intercorporéité, interaction, intersubjectivité, expérience commune, cognition sociale, empathie, neuroscience cognitive sociale, maladie mentale