Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

La capacité des PME a proposé des produits innovants sur les marchés étrangers

Un projet financé par l'UE a étudié les facteurs qui influencent les décisions d'innovation et d'exportation des entreprises, et les effets sur les performances macroéconomiques des investissements nationaux à l'étranger selon les secteurs.
La capacité des PME a proposé des produits innovants sur les marchés étrangers
Les chercheurs du projet INTINN (Microeconomic and macroeconomic implications of firms' internationalization and innovation strategies: The role of demand and informational barriers) ont étudié l'importance de la taille d'une entreprise dans le cadre des activités d'innovation et d'internationalisation. Ils ont conclu que les PME exportatrices sont plus susceptibles d'innover que celles qui n'exportent pas. Les facteurs classiques de l'offre ne suffisent pas à expliquer le comportement des entreprises. Toutefois, le type de produits qu'elles proposent apporte des éléments de réponse.

La première partie de l'étude a consisté à examiner les facteurs microéconomiques des activités d'innovation et d'internationalisation des entreprises. Elle a essentiellement consisté à analyser les performances des PME à l'exportation, et le rôle de la diversité des goûts en tenant compte de la diversité ethnique des marchés visés par les produits. Une plus grande variété de goûts permet aux petites entreprises de faire preuve de plus de souplesse, et de personnaliser leurs produits lorsqu'elles interagissent avec des clients aux profils divers, ce qui agit comme stimulant. Les résultats suggèrent aussi l'existence d'un lien potentiel entre les flux migratoires et la répartition de la taille des entreprises.

Les chercheurs ont également étudié des relations amont-aval dans le flux de production. L'intensification de la production de biens intermédiaires complique le réseau d'acheteurs et de fournisseurs du secteur de la fabrication. Les relations entre les entreprises pourraient aussi expliquer les activités d'innovation et d'internationalisation des PME. Elles pourraient constituer une source d'apprentissage mutuel, ainsi qu'un moyen simple d'introduire des innovations produit sur les marchés étrangers. Cette constatation s'applique davantage aux PME qui ne peuvent pas assumer seules les coûts de l'innovation.

L'équipe a aussi étudié le rôle des acheteurs étrangers dans la diminution du coût de l'innovation produit et dans l'internationalisation des PME. Les résultats ont aussi été examinés du point de vue des décideurs politiques. Ils suggèrent qu'il serait utile d'adopter des politiques facilitant la mise en correspondance entre des entreprises de différents pays, situées en amont et en aval du flux de production Au final, les résultats montrent que la capacité d'une entreprise à produire des biens personnalisés est aussi importante que sa compétitivité.

L'équipe du projet INTINN a étudié comment les activités de production et de commercialisation des différents secteurs peuvent affecter les performances globales d'un pays. Elle a constaté que la fragmentation internationale de la production permet de prévoir avec pertinence les performances des pays de l'UE, et qu'elle peut être à l'origine d'un phénomène de stimulation susceptible d'avoir des répercussions sur la répartition des revenus mondiaux.

L'équipe a compilé plusieurs sources de données, et déterminé que le niveau de revenu d'un pays et la répartition des sources de revenu sont liés à la distribution des produits commercialisables et non commercialisables entre les secteurs.

Le projet a obtenu de précieux résultats et, en axant ses activités sur les PME plutôt que sur les grandes entreprises, a apporté de la valeur ajoutée au niveau de l'analyse microéconomique du processus d'innovation et d'internationalisation des entreprises. Ces résultats ont aussi mis en évidence l'intérêt d'étudier dans le cadre d'un autre projet le rôle joué par la fragmentation internationale de la production sur la répartition des revenus dans le monde.

Informations connexes

Mots-clés

PME, innovation produit, marchés étrangers, macroéconomie, INTINN, internationalisation