Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

MemoGram Résultat en bref

Project ID: 329795
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: Allemagne

La grammaire et la mémoire dans l'aphasie agrammatique et la maladie d'Alzheimer

Une étude de l'UE a porté sur la manière dont les conditions neurologiques affectent les performances langagières des locuteurs de diverses langues. L'étude a mis en lumière les schémas du déclin grammatical chez les locuteurs du grec, de l'italien et de l'allemand.
La grammaire et la mémoire dans l'aphasie agrammatique et la maladie d'Alzheimer
Les troubles neurologiques tels que l'aphasie et la maladie d'Alzheimer probable (pAD) entraînent des problèmes de mémoire et de langage. Cependant, la manière dont ces troubles se manifestent au niveau du langage dans différentes langues, ou dont les problèmes de mémoire affectent le langage, restent peu claires.

Le programme MEMOGRAM (Grammar and memory: Evidence from agrammatic aphasia and probable Alzheimer's disease in German, Italian and Greek), financé par l'UE, a étudié les phénomènes (morpho-)syntaxiques et les systèmes de mémoire dans l'aphasie agrammatique et la pAD. En particulier, l'étude a porté sur la manière dont l'aphasie et la pAD se manifestent dans différentes langues, et exploré la relation entre les performances langagières et les systèmes de mémoire tels que la mémoire de travail verbale.

Cinq groupes langagiers-neurologiques ont été testés avec des expériences linguistiques et cognitives, comprenant un groupe aphasique italien, un groupe de pAD italien, un groupe aphasique grec, un groupe de pAD grec et un groupe aphasique allemand. Les résultats n'apportent pas un soutien translinguistique aux hypothèses unitaires. Les groupes pAD italiens et grecs ont présenté des schémas de performances similaires à ceux des groupes aphasiques italiens et grecs.

Par conséquent, il apparaît que les schémas de troubles (morpho-)syntaxiques n'étaient pas spécifiques de maladies neurologiques particulières. Les schémas similaires observés pour différentes maladies neurologiques étaient probablement liés à la synergie entre deux faits: les individus avec des maladies neurologiques telles que l'aphasie et la pAD ont des problèmes de traitement, et certaines constructions/phénomènes grammaticaux sont plus difficiles à traiter que d'autres.

Pour explorer de manière fiable la relation entre systèmes de mémoire (tels que la mémoire de travail) et phénomènes (morpho-)syntaxiques, les membres de l'équipe de projet ont également testé 103 locuteurs grecs neurologiquement intacts avec des tâches cognitives et linguistiques. Le résultat principal est que la capacité de mémoire de travail verbale a un impact différent selon les catégories morpho-syntaxiques associées au verbe, même si cela ne concernait que des individus peu éduqués avec des niveaux d'études relativement faibles (ayant bénéficié par exemple de 5 à 10 années d'éducation formelle). Au niveau du groupe, les participants en bonne santé avaient de meilleurs résultats sur l'accord que sur le temps et l'aspect, et de meilleurs résultats sur le temps que sur l'aspect. Un autre résultat était que la distance indice-cible a son importance.

Le projet MEMOGRAM a révélé les différentes manières par lesquelles l'aphasie agrammatique et la pAD affectent les locuteurs de différentes langues. Les résultats permettront de recommander des traitements, ce qui pourrait aboutir à des bénéfices en termes de qualité de vie.

Informations connexes

Mots-clés

Mémoire, syntaxique, langues, maladie d'Alzheimer probable, MEMOGRAM, aphasie agrammatique
Numéro d'enregistrement: 182941 / Dernière mise à jour le: 2016-06-29
Domaine: Biologie, Médecine