Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

L'étude d'un enfant qui apprend peut soutenir les progrès de la robotique

Les relations entre l'enfant et le langage sont prometteuses pour contribuer à réaliser de meilleurs robots. Des travaux de pointe ont révélé d'importantes informations en ce sens.
L'étude d'un enfant qui apprend peut soutenir les progrès de la robotique
Le rapprochement de la robotique et du langage a bien progressé ces dernières années. Ce domaine peut cependant bénéficier de l'étude de divers aspects des relations entre le langage et l'enfant. Le projet ORATOR (Integrating object recognition and action for action sentence production and comprehension in a developmental humanoid robot), financé par l'UE, a cherché comment les processus du langage interagissent avec le contrôle moteur chez l'enfant.

L'équipe a étudié les erreurs d'échelle que commettent les enfants lorsqu'ils tentent de faire des actions impossibles sur des objets miniatures. Dans l'une des deux études, l'équipe a étudié si les tentatives des enfants correspondaient à leur idée des actions possibles ou non. Elle a constaté que les enfants qui ne faisaient pas d'erreur d'échelle faisaient aisément la différence entre les actions possibles et les autres, et inversement.

Dans la seconde étude, l'équipe a étudié la nature des erreurs d'échelle et leur relation avec le développement du langage. Elle a étudié si les enfants ayant un vocabulaire plus vaste commettaient moins d'erreurs d'échelle que les autres. L'équipe a constaté entre autres que les enfants parlant tôt avaient plus tendance à faire des erreurs d'échelle que les autres.

Les deux études ont apporté d'importantes informations sur les relations entre les compétences linguistiques et les erreurs d'échelle. Elles ont révélé comment se développent en parallèle la perception, l'action et le langage, et leurs impacts réciproques. Ceci a aidé les chercheurs à comprendre le croisement entre les structures motrices et celles du langage, supposant l'existence d'un éventuel composant du développement qui pourrait améliorer la façon dont les robots comprennent le langage.

Les connaissances générées par le projet pourraient aussi aider les robots à comprendre le nom des objets, en rappelant des caractéristiques perceptuelles et des interactions possibles associées avec un objet. Elles contribueront aussi à concevoir des robots capables de nommer un objet à partir des caractéristiques perceptuelles ou des interactions avec cet objet.

Enfin, ces avancées pourraient conduire à des systèmes robotisés capables de comprendre et produire des noms d'objets. Ces robots pourraient alors produire une action associée avec un objet, en présence d'une entrée visuelle ou auditive, et trouver l'objet approprié à l'action sélectionnée. Ces travaux devraient faire progresser la mise au point de robots humanoïdes, destinés à soutenir divers secteurs comme l'industrie, la médecine et la sécurité.

Informations connexes

Mots-clés

Langage, robotique, ORATOR, erreurs d'échelle, contrôle moteur, robot humanoïde
Numéro d'enregistrement: 182942 / Dernière mise à jour le: 2016-06-29
Domaine: Technologies industrielles