Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

ERC

DivLab Résultat en bref

Project ID: 249430
Financé au titre de: FP7-IDEAS-ERC
Pays: Royaume-Uni

Le travail de consommation reconfigure la division du travail du XXIe siècle

De nos jours, depuis le tri des biens recyclables jusqu'à l'installation et l'utilisation d'Internet, un important travail est effectué sans rétribution par les consommateurs dans leurs tâches quotidiennes. La reconnaissance du travail des consommateurs redéfinit et élargit le concept de division du travail.
Le travail de consommation reconfigure la division du travail du XXIe siècle
Au cours des récentes décennies, l'évolution du travail et de l'emploi a reconfiguré la division du travail, qui consistait traditionnellement à affecter des travailleurs à des tâches spécialisées. Le projet DIVLAB (Consumption work and societal divisions of labour), financé par l'UE, a développé et étendu ce concept en explorant certaines formes de travail qui sont de plus en plus imposées aux consommateurs afin de compléter la division du travail.

L'équipe du projet a introduit l'idée de «travail de consommation», défini comme tout travail pris en charge par les consommateurs et nécessaire à l'achat, l'utilisation, la réutilisation et l'élimination des biens de consommation. Elle s'est penchée sur trois activités différentes, à savoir l'installation à domicile du haut débit, la préparation culinaire et le recyclage domestique des déchets. Le travail de consommation a ainsi été comparé dans cinq pays: la Suède, le Royaume-Uni, la France, Taiwan et la Corée du Sud.

Pour atteindre ses objectifs, l'équipe du projet a conduit des entretiens avec des consommateurs et des experts dans ces trois domaines, et ce dans deux pays ou plus. Elle a montré que le travail de consommation est une forme particulière du travail, et constaté la diversité des tâches exigées dans différents domaines. DIVLAB a également suggéré que l'utilisation de presque tous les biens ou services impose aux utilisateurs un travail préliminaire, et que le travail de consommation détermine exactement ce qui est finalement consommé.

En ce qui concerne l'installation du haut débit, l'équipe s'est penchée sur le développement historique et les variations nationales quant à la façon dont ce service a été fourni. Elle a en particulier étudié le travail de consommation que les utilisateurs doivent fournir pour installer, utiliser et maintenir un accès haut débit à domicile, ainsi que le temps passé pour garantir l'interopérabilité entre les matériels. Dans ce domaine, le Royaume-Uni et la Corée du Sud se situaient aux deux extrêmes, le travail imposé aux consommateurs étant plus important dans ce premier pays.

En ce qui concerne la préparation culinaire, l'équipe a mis en évidence d'importantes différences entre les pays concernés par l'étude. À Taiwan, la norme tend à l'achat et la consommation de nourriture préparée, le Royaume-Uni tendant également de plus en plus à consommer des plats tout prêts. Les consommateurs français, quant à eux, continuent à privilégier la confection de plats à domicile en utilisant des ingrédients traditionnels, les choses ayant peu changé depuis les années 1970.

Enfin, pour ce qui est du recyclage des déchets domestiques, les consommateurs suédois étaient fortement impliqués dans le tri et le transport de leurs déchets vers les centres de recyclage. Ils se sont également avérés moralement engagés dans cette tâche de consommation, alors qu'au Royaume-Uni, la responsabilité de la collecte repose plus sur les autorités municipales.

La recherche dans ces trois domaines apporte un éclairage important sur les nouvelles divisions sociétales du travail et sur la quantité de travail de plus en plus imposée aux consommateurs.

Informations connexes

Mots-clés

Travail de consommation, divisions du travail, DIVLAB, haut débit, préparation de la nourriture, recyclage
Numéro d'enregistrement: 182959 / Dernière mise à jour le: 2016-07-05
Domaine: Technologies industrielles