Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Un mélange de cellules osseuses pour la régénération du tissu

Les maladies de dégénération osseuse comme l'ostéoporose représentent un problème de santé émergeant mondialement. Un projet de l'UE s'est penché sur le potentiel thérapeutique d'appliquer la culture cellulaire pour la réparation et la thérapie osseuse.
Un mélange de cellules osseuses pour la régénération du tissu
Les traitements actuels pour l'ostéoporose s'appuient sur l'inhibition de la résorption osseuse et présentent des effets secondaires désagréables comme l'ostéonécrose de la mâchoire. Les procédures chirurgicales comprennent les autogreffes et les composites de phosphate de calcium dont les propriétés biologiques posent des limites.

Le projet EOBOTE (Study of endothelial and osteoclastic cells cooperation for bone tissue engineering applications) s'est concentré sur l'ingénierie du tissu pour la remodélisation osseuse nécessaire lorsque le matériau est compromis.

Les études récentes ont souligné l'importance de la vascularisation et de la communication intracellulaire pour des stratégies efficaces d'ingénierie du tissu. L'équipe du projet s'est penchée sur les ostéoclastes, les cellules qui résorbent l'os, et les vaisseaux sanguins ou les cellules endothéliales. À l'aide d'un protocole de culture cellulaire récemment mis au point pour mettre en place un moyen de co-culture, les chercheurs se sont intéressés aux interactions entre les ostéoclastes et les cellules endothéliales.

Les résultats de la recherche ont montré que les cellules endothéliales «plus âgées» inhibaient considérablement l'action des ostéoclastes, alors que les cellules endothéliales «jeunes» avaient un effet relativement faible sur les cellules résorbant l'os. Cela indique que les facteurs qui régulent les interactions cellulaires varient selon l'âge cellulaire.

Sur la base de ces résultats, les chercheurs ont ajouté les cellules ostéoblastiques, les productrices de l'os. Les résultats de ce «mélange» sont prometteurs et montrent qu'une co-culture réussie des trois acteurs cellulaires principaux dans la production osseuse est possible; leur comportement chronopharmacocinétique est désormais sous analyse.

À l'avenir, les chercheurs ont l'intention d'ajouter des ostéocytes au modèle étant donné qu'il s'agit d'ostéoblastes matures entourés de la matrice cellulaire qu'ils sécrètent. Par ailleurs, ils représentent le type de cellule le plus abondant dans le tissu osseux mature.

La diffusion a été vaste et comprenait cinq conférences et publications dans des revues à haute visibilité PLOS ONE et Biology Open. La recherche du projet EOBOTE a mis en lumière des détails importants sur les interactions des cellules osseuses lors du processus de la régénération du tissu. Les applications directes comprennent le développement de nouveaux traitements pour l'ostéoporose et l'ostéoarthrite. Des utilisations plus vastes peuvent être envisagées dans le monde des mécanismes des communications moléculaires entre les cellules généralement.

Informations connexes

Mots-clés

Os, régénération, ostéoporose, EOBOTE, ingénierie du tissu, ostéoclastes, cellules endothéliales