Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

RE-LIVER — Résultat en bref

Project ID: 304961
Financé au titre de: FP7-HEALTH
Pays: Italie

Un foie bio-artificiel à des fins thérapeutiques

La prévalence des maladies chroniques du foie augmente. Un consortium européen a développé des produits médicinaux thérapeutiques de pointe innovants à base de foies artificiels pour traiter ce problème.
Un foie bio-artificiel à des fins thérapeutiques
Le foie est l'un des organes les mieux étudiés du corps humain et joue un rôle central dans le métabolisme endogène et exogène. Les tissus hépatiques trouvent un large éventail d'applications in vivo et in vitro dont la transplantation, la toxicologie, et le métabolisme des médicaments.

La carence des donneurs de foie entraîne le besoin de développement de technologies in vitro et ex vivo capables de reproduire de manière fiable le fonctionnement du foie. Ces foies bio-artificiels fonctionnels pourraient également être intégrés dans des appareils essentiels pour traiter les insuffisances hépatiques graves et d'autres troubles du foie métaboliques.

L'idée du projet RE-LIVER (Bottom-up reconstitution of a biomimetic bioartificial liver), financé par l'UE, était de développer un produit similaire à un organe pour des études in vitro et des applications thérapeutiques. Ce foie organoïde était basé sur l'équivalent synthétique de la matrice extracellulaire humaine (MEC) avec des cellules autologues ou allogènes.

Les chercheurs ont réalisé une optimisation détaillée de l'architecture et de la fonctionnalisation des surfaces des différents échafaudages utilisés pour l'ingénierie des tissus du foie. Ils ont exploré plusieurs options pour choisir le composant cellulaire approprié pour la thérapie et les études in vitro pour l'organoïde. L'étude des organoïdes du foie a permis de démontrer une bonne activité, stabilité et reproductibilité métaboliques. Les scientifiques ont également développé une série d'outils tels que des plaques de culture et des bioréacteurs qui ont amélioré la pertinence physiologique dans les systèmes de tests cellulaires in vitro.

Parmi les principales réalisations cliniques du projet RE-LIVER, citons le développement de cellules thérapeutiques pour le traitement de l'hémophilie A et les organoïdes du foie pour les insuffisances hépatiques graves. Les deux produits ont été testés chez les animaux via une implantation directe dans le mésentère à l'aide d'une colle de fibrine ou un échafaudage biologique. Ils se sont révélés sûrs, démontrant leur potentiel de développement préclinique et clinique.

Ensemble, les activités de RE-LIVER ont considérablement amélioré les connaissances scientifiques liées au développement de produits médicinaux thérapeutiques de pointe. Elles ont ouvert de nouvelles voies pour le traitement des maladies hépatiques chroniques.

Informations connexes

Mots-clés

Foie bio-artificiel, maladie chronique du foie, échafaudage, hémophilie A, produits médicinaux thérapeutiques de pointe