Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

ERC

IFA DYNAMICS Résultat en bref

Project ID: 210584
Financé au titre de: FP7-IDEAS-ERC
Pays: Royaume-Uni

De nouvelles connaissances sur les déterminants des actifs étrangers, de la balance commerciale et des taux de change

Un projet financé par l'UE a développé de nouvelles théories et ensembles de données dans le but de comprendre les déterminants des actifs étrangers nets et bruts, de la balance commerciale et des taux de change.
De nouvelles connaissances sur les déterminants des actifs étrangers, de la balance commerciale et des taux de change
Le projet IFA DYNAMICS (Countries' external balance sheets, dynamics of international adjustment and capital flows) a ainsi constitué un ensemble détaillé de données sur la balance commerciale extérieure des États-Unis à la valeur du marché pour la période allant de 1952 à 2012. L'étude a mis en évidence un important excédent de l'actif brut par rapport au passif brut.

Le pays au centre du système monétaire international (les États-Unis) bénéficie d'un privilège inestimable, qui diminue considérablement sa contrainte extérieure. En contrepartie, il apporte une assurance au reste du monde en période de crise mondiale.

Durant la crise financière mondiale de 2007 à 2009, les transferts de richesses entre les États-Unis et les autres pays ont atteint 19 % du PIB national. Des chercheurs ont constitué une base de données montrant que ces transferts ont varié selon les pays, en fonction de leur balance extérieure. Les données ont révélé que certains pays ont réalisé des pertes sur leurs portefeuilles de dettes, selon leur exposition aux actifs toxiques et à l'ampleur de la pénurie de dollars.

Le projet a évalué la croissance et les avantages de l'intégration financière en matière de partage des risques, et développé un concept méthodologique d'état stable risqué. Les chercheurs ont estimé les gains apportés par l'intégration financière en matière de qualité de vie pour les pays développés ou en voie de développement, en laissant de la marge pour les asymétries de volatilité, la pénurie des capitaux et la taille. Le modèle peut générer des schémas de flux de capitaux reproduisant les déséquilibres mondiaux. Dans presque tous les cas, le gain de bien-être apporté par l'intégration financière était limité, même pour les pays instables et en voie de développement.

Le projet IFA DYNAMICS a créé une importante base de données d'investissements internationaux de fonds d'actions, dans le but d'étudier des stratégies d'investissement dynamique. Face aux risques du cours du change et des placements boursiers, les gestionnaires rééquilibrent leur position en fonction des gains ou des pertes subis par leurs portefeuilles. Ce comportement est important pour évaluer la contribution des fonds mutuels à la stabilité globale des marchés financiers mondiaux.

Enfin, les partenaires du projet ont démontré que les prix des facteurs mondiaux couvrent une part transversale très large d'actifs à risque, tels qu'actions, obligations de sociétés et marchandises. Ils ont trouvé les preuves d'un cycle financier mondial dans les flux de capitaux, le prix des actifs et la croissance du crédit, quel que soit le taux de change adopté par les pays.

Au travers d'une analyse de la valeur exposée aux risques (VAR), le projet suggère que la politique monétaire des États-Unis soit un déterminant du cycle financier mondial. Elle affecte l'effet de levier des banques mondiales, des flux de capitaux et de la croissance du crédit dans le système financier international. Par conséquent, le contrôle des conditions monétaires au niveau national pourrait exiger d'appliquer des politiques macroprudentielles et/ou des contrôles des capitaux.

Informations connexes

Mots-clés

Actifs, balance commerciale, taux de change, IFA DYNAMICS, équilibre du commerce extérieur, flux de capitaux
Numéro d'enregistrement: 183040 / Dernière mise à jour le: 2016-07-19
Domaine: Technologies industrielles