Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

CYANOMIC Résultat en bref

Project ID: 301244
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: France

La détoxification de l'alimentation en eau

Les toxines produites par les cyanobactéries peuvent être nocives pour les humains et l'environnement. Personne ne sait comment ces toxines fonctionnent, mais un groupe de scientifiques a étudié comment les éliminer de l'environnement.
La détoxification de l'alimentation en eau
Les cyanobactéries produisent divers composés qui peuvent être toxiques pour les humains. Certains de ces métabolites sont intéressants dans les industries biotechnologique et biomédicale.

Les scientifiques estiment que ces métabolites secondaires n'aident pas les cyanobactéries à se développer mais leur donnent un avantage compétitif. Une autre suggestion est qu'ils forment la composition de la communauté des micro-organismes via des interactions avec d'autres espèces.

L'initiative CYANOMIC (Secondary metabolites of Microcystis aeruginosa (cyanobacteria): Study of their production and role by a metabolomic approach), financée par l'UE, a étudié la cyanobactérie Microcystis aeruginosa qui dégage des toxines microcystines. L'étude a utilisé le M. aeruginosa comme modèle étant donné qu'il a provoqué de nombreuses éruptions toxiques dans les écosystèmes d'eau douce dans le monde entier.

CYANOMIC visait à étudier comment les autres espèces affectent la production de métabolites secondaires par M. aeruginosa. Avec ces informations, le groupe allait créer un modèle capable de prédire la toxicité d'une fleur de microcystis.

Les chercheurs ont mis différentes souches de m. aeruginosa dans un environnement pour voir comment cela affecterait la production de métabolites secondaire. Ils ont ensuite testé l'effet d'autres espèces de bactéries sur cette production. Enfin, ils ont testé comment les métabolites secondaires influençaient la composition des espèces bactériennes et comment ces espèces interagissaient avec le m. aeruginosa.

CYANOMIC a découvert qu'avoir deux souches de m. aeruginosa dans un environnement augmentait la production de la métabolite secondaire de microcystine. Ils ont découvert que certaines espèces de bactéries utilisent la toxine microcystine comme aliment, ce qui aide également le m. aeruginosa à survivre via une interaction mutuellement bénéfique.

Les résultats de ces recherches rapprochent les scientifiques de l'isolation de la bactérie qui peut dégrader les métabolites secondaires toxiques. Ils pourraient être utilisés dans les usines de traitement des eaux pour enlever les métabolites secondaires cyanobactériennes et rendre l'eau potable.

Informations connexes

Mots-clés

Toxines, cyanobactéries, métabolites secondaires, CYANOMIC, microcystis aeruginosa
Numéro d'enregistrement: 183059 / Dernière mise à jour le: 2016-07-26
Domaine: Biologie, Médecine