Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

GSINTA Résultat en bref

Project ID: 302151
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: Belgique

Les systèmes de navigation par satellite sont-ils protégés contre le brouillage?

Les systèmes de navigation par satellite sont devenus essentiels pour le trafic aérien mondial. Il est donc vital de s'assurer qu'ils sont invulnérables aux interférences.
Les systèmes de navigation par satellite sont-ils protégés contre le brouillage?
Les interférences électromagnétiques (le brouillage) peuvent affecter la sécurité des applications de navigation aérienne de type GNSS SiS (Global Navigation Space System Signal-in-Space). Cependant, on ignore encore la gravité de la menace. Le passage mondial au GNSS, comme base première de la navigation aérienne, nécessite de mieux comprendre les risques afin de concevoir des contre-mesures fiables.

Le projet GSINTA (GNSS signal-in-space integrity assurance) a mis au point des solutions à court terme. Elles s'appuient sur les implémentations techniques des récepteurs GNSS et des antennes de type FRP (fixed reception pattern), et sur des techniques conçues pour protéger les signaux GNSS des applications critiques de navigation aérienne. Les chercheurs ont abouti à de nouveaux algorithmes de filtrage et de navigation, pleinement validés pour les applications critiques de navigation aérienne.

Les chercheurs se sont intéressés à la surveillance et à la correction à bord des effets du brouillage du GNSS SiS en bande de base, pour des avions utilisant des antennes GNSS standard. Le but était d'évaluer la résistance du SiS face à des interférences externes, et d'atténuer le brouillage au niveau du récepteur GNSS.

L'objectif principal du projet GSINTA était de mettre au point une solution d'IDLaM (Interference Detection, Localisation and Mitigation) embarquée (dans l'avion). Elle s'appuie sur de nouvelles techniques adaptatives de traitement du signal, utilisant plusieurs antennes FRP (de type EASA ETSO C-190, déjà une configuration standard dans l'aviation civile). Les chercheurs ont notamment utilisé une antenne GNSS montée sous l'avion comme sonde pour détecter un signal GNSS mélangé au brouillage, puis transformé pour correspondre au brouillage détecté par les antennes montées sur l'avion.

Les chercheurs ont bien détecté les signaux de brouillage, et conçu des systèmes d'anti-brouillage pour le GNSS SiS. Mieux encore, ils ont pour cela utilisé les techniques en place de navigation, et implémenté au niveau du récepteur GNSS des méthodes de pointe de traitement du signal. Ceci a permis un vol en sûreté dans un environnement de contre-mesures de brouillage, même durant l'approche la plus critique de la phase d'atterrissage.

La solution de GSINTA s'applique au-delà de la navigation aérienne, à la plupart des services de sécurité des personnes, où les solutions techniques doivent être simples et fiables.

Informations connexes

Mots-clés

Navigation, brouillage, interférences électromagnétiques, GNSS, antenne, aviation, IDLaM, traitement de signal
Numéro d'enregistrement: 183086 / Dernière mise à jour le: 2016-07-26
Domaine: TI, Télécommunications