Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Les liposomes, des vecteurs pour l'administration spécifique de médicaments

La thérapie ciblée est un des défis les plus importants de la médecine moderne. Une équipe européenne propose des liposomes comme vecteurs pour une administration ciblée des médicaments dont l'action thérapeutique est exclusivement déclenchée par la lumière appliquée.
Les liposomes, des vecteurs pour l'administration spécifique de médicaments
Financé par l'UE, le projet LISCOMF (Light-induced spatiotemporal control of membrane fusion for targeted therapy) voulait concevoir des liposomes vecteurs afin d'apporter les médicaments nécessaires à des cellules ciblées, in vitro. Par leur conception et leur composition, les vecteurs ne pourraient fonctionner qu'en réaction à une application de lumière externe. En d'autres mots, l'induction de la fusion des liposomes avec la membrane plasmique cellulaire est déclenchée par 'la lumière.

Les chercheurs ont utilisé des peptides protégés qui avaient précédemment induit une fusion spontanée liposome-liposome, et les ont attachés à des membranes opposées. Au départ, ils ont pu démontrer le contrôle spatial de fixation de liposomes aux membranes cellulaires ainsi que le déblindage et la fusion induits par la lumière.

À l'étape finale du projet, les scientifiques ont conduit un examen détaillé des vecteurs de liposome dans un modèle in vivo. Plus de 50 formules de liposomes non fonctionnalisées ont été testées dans des embryons de poisson-zèbre. La répartition corporelle complète des liposomes a été observée en haute résolution. L'étude a confirmé que les liposomes cationiques interagissent de façon non spécifique avec l'endothélium vasculaire, alors que les liposomes de diamètre >200nm sont immédiatement capturés par des phagocytes mononucléaires. Cette assimilation a été considérablement réduite par la PEGylation de la surface du liposome.

Informations connexes

Mots-clés

Liposomes, vecteurs, administration de médicaments, LISCOMOF, poisson-zèbre