Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Les implications du rythme et de la synchronisation dans les troubles de la parole

Une recherche a montré qu'un rythme régulier stimule la mémoire ainsi que le suivi et le traitement du son. À l'aide d'un cadre cognitif général (la théorie de participation dynamique), des chercheurs financés par l'UE ont étudié les avantages du rythme prévisible dans la parole par rapport à d'autres processus rythmiques.
Les implications du rythme et de la synchronisation dans les troubles de la parole
Un modèle de son rythmique aide à établir des attentes chez un auditeur afin de mieux traiter les informations et coordonner les actions. Par exemple, les changements du signal auditif sont plus facilement détectés et, par conséquent, nous pouvons chanter, danser, faire de la musique et bouger ensemble en même temps.

Le projet PREDICTSPEECH (Predictable rhythm in speech - Benefits for perception and production) a étudié des personnes présentant ou non des troubles de la parole. L'approche globale ciblant la spécificité du langage et la généralité des processus rythmiques, l'équipe s'est penchée sur les conditions dans lesquelles les modèles rythmiques prévisibles du langage améliorent la perception et la production de la parole.

PREDICTSPEECH s'est intéressé au rythme du langage au-delà du domaine de la phonétique/linguistique. L'étude a abordé sa fonction communicative et sa relation à d'autres comportements rythmiques humains, par exemple dans le domaine moteur ou musical.

Se concentrant sur l'allemand et le français (deux types rythmiques majeurs parmi les langues européennes), l'équipe a cherché comment les locuteurs/auditeurs coordonnent leurs actions par rapport aux modèles rythmiques prévisibles. L'objectif était de déterminer comment cela contribue aux fonctions de communication comme le traitement du langage et l'aisance de production de la parole, que la personne bégaie ou non.

Une série d'expériences a obtenu des résultats intéressants, dont plusieurs semblent être une première preuve dans plusieurs domaines. Les chercheurs ont découvert des différences majeures entre les auditeurs allemands et français, les résultats indiquant que les accents et l'implémentation phonétique spécifique au langage sont essentiels pour le couplage audio-moteur avec la parole. L'une des expériences a porté sur le lien entre la parole et les fonctions motrices globales (par ex. la marche); les résultats ont confirmé que même les fonctions motrices globales sont liées aux processus du langage rythmique. D'autres résultats expérimentaux apportent des preuves des mécanismes sous-jacents de facilitation rythmique du traitement du langage, induits par des incitations non-verbales musicales.

Concernant le rôle des processus rythmiques dans les troubles du langage, PREDICTSPEECH a examiné des enfants, des adolescents et adultes qui bégaient. Les expériences se concentraient sur leurs aptitudes rythmiques, et confortent l'idée que le bégaiement est lié à un défaut de synchronisation, et s'accompagne de défauts rythmiques appartenant au domaine non-verbal. Les résultats devraient également servir à d'autres troubles du langage en relation avec les processus de synchronisation (par ex. la dyslexie, l'apraxie).

Les travaux et les conclusions du projet influencent de façon pratique la thérapie et l'acquisition du langage. Ils présentent aussi un intérêt dans d'autres disciplines comme la phonétique, la psycholinguistique, les sciences du mouvement et les neurosciences cognitives.

Informations connexes

Mots-clés

Troubles de la parole, rythme prévisible, PREDICTSPEECH, modèles rythmiques, fonction de communication, bégaiement