Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

ERC

IHKDC — Résultat en bref

Project ID: 249612
Financé au titre de: FP7-IDEAS-ERC
Pays: Royaume-Uni

Les particularités de l'accumulation d'actifs par les ménages à faible revenu dans les pays en développement

Un projet financé par l'UE a étudié comment les préférences, les croyances, les informations, les attentes et les ressources disponibles peuvent affecter profondément le bien-être matériel des ménages à faible revenu.
Les particularités de l'accumulation d'actifs par les ménages à faible revenu dans les pays en développement
L'objectif principal du projet était d'étudier l'accumulation de patrimoine par les foyers pauvres des pays en développement, en ciblant tout particulièrement le capital humain. L'équipe s'est attachée à comprendre les mécanismes sous-jacents à ce processus d'investissement, ses limites et ses contraintes, ainsi que les contextes politiques spécifiques de sa mise en œuvre.

L'investissement est un phénomène intrinsèquement dynamique qui tient compte du gain futur. Les chercheurs ont souvent fait des hypothèses arbitraires pour la formulation d'attentes, à cause d'un manque de données sur les attentes subjectives qui déterminent les décisions individuelles. Le projet a donc investi dans l'étude et l'utilisation d'outils fiables de mesure des attentes subjectives.

Le projet IHKDC (Exiting long run poverty: The determinants of asset accumulation in developing countries) a analysé le processus de développement du capital humain au cours des cinq premières années de la vie. L'objectif était de caractériser ce processus, identifié par les économistes comme étant la fonction de production de capital humain et de ses déterminants.

Les chercheurs ont mis en évidence les interactions entre les différents intrants de la fonction de production. Leur but était de caractériser les choix d'investissement opérés par les acteurs individuels et les parents, et les restrictions auxquelles ces derniers étaient confrontés.

Ils ont aussi évalué certaines mesures en place, telles que les crèches communautaires pour enfants défavorisés, ainsi que les activités auxquelles ils ont contribué, notamment un vaste programme pilote de visites à domicile en Colombie.

Les résultats de l'étude des actions menées dans différents pays ont eu un impact important sur les chercheurs et les décideurs. Ils ont conduit à des publications ainsi qu'à de nouvelles interventions et des projets pilotes d'actions.

Une phase du projet a consisté à observer les décisions d'investissements des ménages, généralement prises par les parents, et à lier ce type de modèle à différents programmes sociaux. Les chercheurs ont ainsi établi formellement qu'un plus grand contrôle des ressources par les femmes modifie les schémas de dépenses, ce qui constitue une solide indication de la pertinence des allocations aux ménages.

Enfin, les chercheurs ont aussi étudié l'impact sur le capital social des différentes modalités des programmes de microcrédit et celui de certains programmes sociaux.

Les travaux du projet ont permis de mieux estimer les conséquences de certaines politiques, et de connaître les mécanismes basés sur les croyances individuelles qui mènent aux choix d'investissement et éventuellement aux résultats.

Informations connexes

Mots-clés

Accumulation d'actifs, ménages à faible revenu, pays en développement, investissement, capital humain, IHKDC