Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

ERC

LIMOD Résultat en bref

Project ID: 240809
Financé au titre de: FP7-IDEAS-ERC
Pays: Irlande

Les violents héritages de la Grande Guerre

Un projet financé par l'UE a étudié la fin de la Première Guerre mondiale (Grande Guerre), et les violents conflits qui ont suivi, en adoptant un angle comparatif et transnational différent des précédentes études.
Les violents héritages de la Grande Guerre
La Grande Guerre s'est-elle vraiment achevée en novembre 1918? Le projet LIMOD (The limits of demobilization, 1917-1923: Paramilitary violence in Europe and the wider world) a entrepris de répondre à cette question en adoptant une perspective englobant l'Europe de l'Est et le reste du monde. Généralement, les études menées sur la Première Guerre mondiale tiennent compte des divisions dues à l'identité nationale et à l'ethnie, et la littérature accorde une grande place à l'Allemagne, à la France et au Royaume-Uni.

Là où de précédents travaux ont échoué, le projet a tenté de contribuer à retracer l'histoire mondiale de la période qui a suivi le conflit de 14-18. La Première Guerre mondiale est, en effet, allée bien au-delà des frontières pour laisser des héritages communs.

En Europe de l'Est, l'après-guerre et les violents conflits, révolutions et guerres civiles qui ont éclaté entre 1917 et le début des années '20 ont fait 4 millions de morts. Les forts mouvements anticoloniaux et les répressions qui ont fleuri dans le monde ont aussi contribué à cette transition violente entre la guerre et la paix.

Les chercheurs ont étudié ces conflits en utilisant une méthodologie expérimentale et comparative. Ils ont tenté d'expliquer pourquoi la violence a perduré bien après 1918 dans certains états ayant participé à la guerre, alors que d'autres ont connu une transition plus douce vers une situation de paix.

Les chercheurs ont étudié de nombreux cas, tels que ceux de la Pologne et de l'Irlande, des États baltes, de l'Empire ottoman, de l'Inde et du Moyen Orient. Leurs travaux ont aussi porté des pays impliqués dans les combats, comme l'Australie, la Chine, le Japon, l'Amérique latine et les États-Unis.

Le projet LIMOD a conduit à une vue plus complète de l'état des sociétés dans le monde durant l'après-guerre, et de savoir pourquoi la violence était si répandue, ainsi que les héritages à long terme de la Grande Guerre.

Les principaux résultats du projet ont été publiés dans des articles à comité de lecture, des monographies et deux livres. Une autre monographie est en attente de publication.

Informations connexes

Mots-clés

Grande Guerre, Première Guerre mondiale, conflits violents, transnational, LIMOD, après-guerre
Numéro d'enregistrement: 183101 / Dernière mise à jour le: 2016-07-26
Domaine: Technologies industrielles