Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

modisc Résultat en bref

Project ID: 301268
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: Royaume-Uni

Une étude sur l'effondrement de la plateforme de glace mène à de meilleurs modèles

L'effondrement de la plateforme de glace Larsen B début 2002 a constitué une opportunité exceptionnelle pour permettre aux scientifiques d'observer la désintégration rapide d'une plateforme de glace d'une telle dimension en temps réel. Une initiative financée par l'UE a utilisé les données de cet évènement pour améliorer les modèles de prévision de l'impact du changement des couches glaciaires sur les niveaux de la mer dans le monde.
Une étude sur l'effondrement de la plateforme de glace mène à de meilleurs modèles
Le but du projet MODISC (Modelling glacier response after Larsen B ice shelf collapse) était d'améliorer la compréhension de la dynamique des glaciers et des couches glaciaires, pour des prévisions plus fiables pour les augmentations futures du niveau de la mer.

Des pertes accrues de glace terrestre ont été observées dans la péninsule antarctique, en particulier les glaciers d'échancrure Larsen B après l'effondrement de la plateforme glaciaire Larsen B. Les chercheurs ont utilisé les données concernant l'effondrement de la plateforme glaciaire pour valider les modèles d'écoulement glaciaire et quantifier leurs performances dans la reproduction de la réponse complexe observée des affluents de Larsen B.

Les données disponibles d'avant l'effondrement de la plateforme glaciaire ont été collectées et traitées, y compris l'épaisseur de la plateforme de glace et les élévations du substrat rocheux. Ces informations ont été intégrées dans un modèle de dynamique de glace pour simuler l'écoulement glaciaire dans la zone Larsen B avant la désintégration de la plateforme de glace.

Les ensembles de données améliorés ont été utilisés pour mieux comprendre la dynamique des systèmes couples glaciers/plateformes de glace. Via une combinaison de jeux de données améliorés et de techniques de modélisation améliorées, MODISC a essayé une première simulation des interactions entre les masses de glace flottantes et les masses de glace sur terre qui pourraient être vérifiées par des observations.

Les chercheurs ont modélisé la réponse instantanée des glaciers tributaires à l'effondrement de la plateforme de glace Larsen B et la perte de contrefort associée, entraînant un affinement et un retrait de la ligne de terre. La ligne de terre étant le nom pour la glace reposant sur le substrat rocheux.

Les scientifiques ont trouvé un bon accord entre les changements modélisés dans l'écoulement des glaciers et les observations. Cela a donné une meilleure confiance dans les modèles numériques et dans leur capacité à capturer le raccord mécanique complexe entre les plateformes de glace flottantes et la glace sur terre.

La perte de contrefort des plateformes de glace due à la fonte induite par les océans et les retours associés au retrait de la ligne de terre sont des processus clés actuellement responsables de la perte de masse des grandes zones de la couche de glace de l'antarctique occidental. MODISC a permis de mieux comprendre ces processus en développant un modèle couple glace-océan qui utilise les données d'un modèle océanique pour aider à déterminer la dynamique de la glace.

Une telle approche a donné de meilleurs résultats pour des zones avec une bathymétrie complexe, comme le Pine Island Glacier, et donne de nouvelles preuves de l'importance de la bathymétrie sur le retrait des glaciers et les changements associés sur la rapidité de fonte de la plateforme de glace. Cela devrait donner d'importantes nouvelles informations sur le retrait récent du Pine Island Glacier et les estimations associées d'augmentation du niveau de la mer.

Informations connexes

Mots-clés

Plateforme de glace, Larsen B, niveau de la mer, MODISC, glacier, modèles d'écoulement glaciaire, limite d'ancrage
Numéro d'enregistrement: 183148 / Dernière mise à jour le: 2016-08-02
Domaine: Environnement