Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

ERC

CAJS Résultat en bref

Project ID: 210948
Financé au titre de: FP7-IDEAS-ERC
Pays: Pays-Bas

L'écriture juive et son influence sur l'identité religieuse des premiers chrétiens

Certains groupes chrétiens ont adopté les Écritures juives, mais pas tous. Une initiative de l'UE a exploré le long processus de cette adoption et son influence sur l'identité chrétienne jusqu'à aujourd'hui.
L'écriture juive et son influence sur l'identité religieuse des premiers chrétiens
Les premiers interprètes chrétiens de la Bible ont pesé avec soin dans quelle mesure les écritures juives et en particulier l'Ancien Testament, devaient être incorporées dans les documents chrétiens tel que le Nouveau Testament. Ils ont également réfléchi à l'impact que cette intégration pouvait avoir sur leur propre identité chrétienne et leur communauté. Cette idée générale d'acceptation a également été confrontée à certaines factions influentes désirant éliminer toute trace de judaïsme dans les documents chrétiens.

Dans ce contexte, le projet CAJS (The Christian appropriation of the Jewish scriptures: Allegory, Pauline Exegesis, and the negotiation of religious identities), financé par l'UE, a voulu étudier comment cette appropriation des écritures juives a permis de façonner une identité chrétienne distincte au sein de la société multiculturelle qu'était le Principat romain dans sa période tardive jusqu'au début de la domination de l'empire d'Orient.

Les partenaires du projet ont étudié deux écoles de pensée opposées: la première, l'interprétation alexandrine reconnaît le Christ au travers de l'Ancien Testament et la seconde, celle des chrétiens d'Antioche qui s'y oppose. Les grands penseurs chrétiens de cette période ont rédigé de nombreux traités sur la façon d'interpréter et d'approcher correctement les Écritures juives. Les universitaires contemporains remettent en question les différences entre ces deux écoles et méconnaissent ces documents, suggérant que leur opposition ne serait qu'une idée fabriquée par les historiens du XIXe et début du XXe siècle. L'équipe du projet a au contraire montré que cette différence était réellement une construction prenant sa source au quatrième siècle.

Les chercheurs ont obtenu plusieurs résultats majeurs. Tous les grands penseurs chrétiens ont interprété la Bible et cette analyse représentait une activité littéraire et rhétorique très significative de cette époque. Cette interprétation de la Bible est un reflet des travaux et de l'intérêt que partageaient les intellectuels chrétiens et les philosophes païens, à savoir la philosophie platonicienne pour l'enseignement alexandrin et aristotélicienne pour les penseurs d'Antioche ainsi que l'astronomie, l'astrologie, la magie et l'occultisme.

Les chercheurs du projet ont ainsi revisité et réfuté les arguments posés par les universitaires modernes concernant l'interprétation de la Bible. Ce faisant, leurs travaux devraient influencer positivement un nouveau discours théologique et philosophique judéo-chrétien.

Informations connexes

Mots-clés

Écritures juives, Chrétien, identité religieuse, bible, CAJS
Numéro d'enregistrement: 183153 / Dernière mise à jour le: 2016-08-03
Domaine: Technologies industrielles