Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

ERC

EBLA CHORA — Résultat en bref

Project ID: 249394
Financé au titre de: FP7-IDEAS-ERC
Pays: Italie

Ebla dévoile ses secrets

Une comparaison approfondie des anciennes données et celles obtenues par de nouvelles fouilles sur le site d'Ebla en Syrie offre une image exacte de la vie au Proche-Orient autour du 3ème millénaire avant Jésus Christ.
Ebla dévoile ses secrets
La Syrie est un pays rempli de merveilles archéologiques, l'une des plus remarquables étant le site d'Ebla, datant du troisième millénaire avant JC. Plus de 50 ans de fouilles sur le site ont révélé une multitude de reliques et de documents écrits sous forme de tablettes cunéiformes qui nous informent sur la vie dans cette région, il y a plus de 4 000 ans.

Le projet EBLA CHORA (The early state and its chora. Towns, villages and landscape at Ebla in Syria during the 3rd Millennium BC. Royal archives, visual and material culture, remote sensing and artificial neural networks), financé par l'UE, a exploré le fonctionnement de ce royaume antique. Les chercheurs du projet ont ainsi analysé les relations politiques, militaires et économiques du royaume en s'appuyant sur les 17 000 tablettes cunéiformes découvertes en 1975 et datant de 2300 avant JC.

L'équipe a plus particulièrement analysé les fouilles de deux temples importants découverts récemment, contribuant ainsi à mieux comprendre comment la vie se déroulait à cette époque. Elle s'est plus spécifiquement intéressé aux fouilles archéologiques, études géomorphologiques, cartes de télédétection et données géophysiques en s'appuyant sur des méthodes statistiques, mathématiques et quantitatives. Les chercheurs ont ainsi analysé l'immense quantité de données provenant des fouilles et des études annexes pour mieux comprendre le fonctionnement de la cité.

En croisant les données des études plus anciennes et celles de la recherche géomorphologique et des études botaniques plus récentes menées en 2010, l'équipe a pu incorporer un certain nombre de sites proches et extrapoler leurs modèles d'urbanisation. En comparant les nouvelles et les anciennes variétés de plantes, les chercheurs ont montré qu'il existait une stabilité agricole à long terme dans la région qui avait contribué à son développement. Les données paléobotaniques de plus de 2 000 échantillons et de près de 1 000 échantillons archéozoologiques exhumés sur le site ont été combinées aux textes cunéiformes pour construire une image précise de l'économie, du commerce et de la culture dans la région.

Cette étude globale et interdisciplinaire nous apporte ainsi une image beaucoup plus claire d'une civilisation antique du Proche Orient tout en éclairant d'un jour nouveau les colonies de peuplement situées à proximité. Cette approche multidisciplinaire facilitera sans nul doute le travail des chercheurs pour continuer à nous dévoiler les mystères des anciennes civilisations.

Informations connexes

Mots-clés

Ebla, Syrie, troisième millénaire avant JC, archéologique, tablettes cunéiformes, civilisation antique