Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

RSM-Microsphere-IPSC Résultat en bref

Project ID: 294142
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: Espagne

Les microsphères livrent de l'ADN dans les cellules

La médecine régénérative est un domaine émergent qui envisage l'utilisation de cellules souches pour rétablir la fonction tissulaire. Une nouvelle technologie devrait rendre cela possible.
Les microsphères livrent de l'ADN dans les cellules
Récemment, l'introduction de quatre facteurs de transcription dans presque n'importe quel type de cellule mûre a conduit à leur reprogrammation dans un phénotype de cellule souche. Cette découverte remarquable, qui a reçu le prix Nobel de médecine et de physiologie en 2012, a déjà révolutionné la recherche biologique.

Ces cellules, appelées cellules souches pluripotentes induites (iPS), ressemblent aux cellules souches embryonnaires (CSE) dans leur capacité à se différencier de tout autre type de cellule humaine. À ce jour, la reprogrammation en cellules iPS repose essentiellement sur l'introduction virale de quatre gènes. Cela comporte un risque de mutagenèse insertionnelle et d'activation oncogène. Même si des méthodes non virales ont été utilisées, elles souffrent d'une faible efficacité et ne résolvent pas entièrement le problème de l'insertion d'ADN étranger.

En réponse à cela, le projet RSM-MICROSPHERE-IPSC (Novel strategies for microsphere-mediated cellular control - a technology to generate induced pluripotent stem cells for regenerative medicine), financé par l'UE, visait à développer une méthode sûre et efficace pour la production de cellules pluripotentes à partir de cellules adultes humaines. Dans ce contexte, les scientifiques ont synthétisé des microsphères et conjugué l'ADN à livrer. L'approche a été évaluée avec succès à l'aide d'un modèle in vitro basé sur la fluorescence des fibroblastes humains. Améliorer l'efficacité de la reprogrammation au-delà des 1 % actuels était l'un des objectifs de l'étude.

À long terme, la génération de cellules iPS devrait contribuer à de meilleures thérapies cellulaires et stratégies de remplacement pour un large éventail de maladies humaines. En développant des cellules iPS spécifiques aux patients, il existe un grand potentiel pour l'étude des maladies humaines et la personnalisation des thérapies.

La technologie basée sur les microsphères pour une livraison efficace de l'ADN dans les cellules constitue un progrès considérable par rapport aux méthodes existantes et devrait trouver de nombreuses applications en biomédecine.

Informations connexes

Mots-clés

Microsphères, ADN, reprogrammation, cellules souches pluripotentes induites, thérapie cellulaire
Numéro d'enregistrement: 183200 / Dernière mise à jour le: 2016-08-17
Domaine: Biologie, Médecine