Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

ERC

SOMACCA Résultat en bref

Project ID: 230604
Financé au titre de: FP7-IDEAS-ERC
Pays: Autriche

Une comparaison des modèles de communication des hommes et des autres animaux

Le langage humain, comparé à celui des animaux, se caractérise par sa complexité, sa souplesse et sa spécificité inégalées. Toutefois, ces deux modes de communication présentent des similitudes, allant de certains aspects simples à des capacités cognitives complexes. Un projet financé par l'UE a déterminé les mécanismes du langage communs avec les animaux.
Une comparaison des modèles de communication des hommes et des autres animaux
Le projet SOMACCA (The syntax of the mind: a comparative computational approach) a procédé à une comparaison rigoureuse entre humains et animaux au travers d'un large éventail de tâches cognitives. Il a mis au point de nouvelles techniques innovantes pour analyser le langage chez les animaux et les hommes, sans avoir recours au langage.

Les chercheurs ont étudié en particulier des domaines complexes de perception pour lesquels l'homme se démarque le plus de l'animal, ainsi que des capacités auditives et vocales plus simples. Ils ont utilisé une théorie formelle du langage pour créer un cadre théorique rigoureux, et l'apprentissage artificiel de la grammaire comme approche expérimentale principale. Le projet a aussi étudié les schémas visuels et auditifs des chimpanzés, de singes, de perroquets, pigeons et corbeaux, pour contribuer à l'aspect comparatif de l'étude.

Le projet a aussi comparé la cognition chez l'homme dans différents domaines de langue, musique et schémas visuels, généralement considérés comme fondamentalement différents. Les membres du projet ont trouvé des similarités fondamentales impliquant un mécanisme inter-domaine d'apprentissage et d'application de règles hiérarchiques abstraites, applicable de la même manière à la musique, au langage et à l'art.

Ils ont testé l'hypothèse en comparant l'apprentissage humain des schémas auditifs et visuels, prouvant que l'homme possède une capacité abstraite à reconnaître et générer des structures grammaticales et récursives dans le domaine visuel.

Les résultats du projet s'appuient sur l'hypothèse que l'homme possède une capacité intermodale inhabituelle, lui permettant de traiter des schémas abstraits en termes hiérarchiques (arborescences), quel que soit le domaine ou la modalité sensorielle. Les chercheurs ont également testé l'hypothèse selon laquelle l'homme possède une capacité générale et une propension à la cognition hiérarchique, s'étendant à plusieurs domaines sensoriels et culturels. Les résultats révèlent une tendance générale à des types particuliers d'ordre et de complexité chez l'homme.

En outre, la recherche sur les animaux a montré qu'une tâche relationnelle ou hiérarchique simple est difficile à exécuter pour les animaux, même ceux avec un gros cerveau. Des schémas séquentiels plus simples sont toutefois utilisés par plusieurs espèces d'oiseaux et de primates.

Le projet a abouti à plusieurs concepts inédits et innovants de tests cognitifs. Parallèlement, il a mis au point une infrastructure physique et logicielle open source permettant de concevoir et réaliser des expériences cognitives chez l'homme et l'animal. Les résultats du projet ont été présentés lors de deux conférences scientifiques internationales.

Informations connexes

Mots-clés

Humain, animal, modèles de communication, langue, SOMACCA
Numéro d'enregistrement: 183233 / Dernière mise à jour le: 2016-08-18
Domaine: Technologies industrielles