Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

DNA replication Résultat en bref

Project ID: 328781
Financé au titre de: FP7-PEOPLE
Pays: Royaume-Uni

Revoir la réplication de l'ADN

Au fil des ans, des progrès considérables ont été réalisés en vue de révéler les mécanismes moléculaires de la réplication de l'ADN. Toutefois, des questions importantes restent sans réponse.
Revoir la réplication de l'ADN
La réplication de l'ADN est un processus fondamental dans la vie d'une cellule. Chaque erreur peut s'avérer catastrophique et provoquer des maladies fatales, comme le cancer. L'ADN se combine aux histones dans la chromatine, ce qui favorise l'intégrité du génome, mais la chromatine limite l'accès à l'ADN. Cela affecte la réplication de l'ADN, l'expression génique et la réparation de l'ADN.

Des recherches précédemment menées sur les levures ont souligné l'importance de la chromatine et de ses modifications dans l'activation des origines de la réplication. Par ailleurs, elles ont montré que l'origine de la réplication est dépourvue de nucléosome et que la position du nucléosome adjacent est importante pour le fonctionnement de l'origine.

Il est donc évident que certaines enzymes sont connues pour leur capacité à façonner la chromatine, mais on ne sait pas encore si ces enzymes interagissent avec la mécanique de réplication et influencent la réplication de l'ADN. L'objectif du projet DNA REPLICATION (In vitro reconstitution of the replication machinery on a chromatin template) visait à étudier le mécanisme à l'origine de la réplication de l'ADN et détermine dans quelle mesure la mécanique de réplication s'étire sur la chromatine. Dans ce cadre, les chercheurs ont mis au point un système in vitro qui leur a permis de revenir sur la reconstitution de l'hélicase et le démarrage de la réplication sur un modèle de chromatine.

Les résultats du projet ont indiqué que la chromatine était bénéfique pour la liaison du complexe de reconnaissance de l'origine (ORC), une sous-unité multiple du complexe de liaison de l'ADN qui reconnait les origines de la réplication. Par ailleurs, l'ORC semblait jouer un rôle stratégique pour le dépôt précis des nucléosomes à proximité de l'origine de la réplication. Par ailleurs, les chercheurs ont constaté qu'un réplisome minimal ne suffisait pas à supprimer les nucléosomes devant la fourche de réplication.

Globalement, les conclusions du projet ont fourni des éléments essentiels sur la régulation temporelle de la réplication de l'ADN. Autre aspect tout aussi important, le système in vitro obtenu contribuera à étudier la réplication de l'ADN en détail, ce qui sera profitable pour la recherche contre le cancer.

Informations connexes

Mots-clés

Réplication de l'ADN, cancer, histone, chromatine, origine de la réplication, ORC
Numéro d'enregistrement: 188312 / Dernière mise à jour le: 2016-08-19
Domaine: Biologie, Médecine