Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

L'importance de la stabilité génomique

La réplication fidèle du matériel génétique est essentielle au développement et au maintien de la santé. L'intégrité du génome implique non seulement une reproduction parfaitement orchestrée de l'ADN mais également de la chromatine, son cadre d'emballage protéique.
L'importance de la stabilité génomique
Récemment, une recherche a souligné l'importance de l'organisation de la chromatine de l'ADN qui fonctionne parallèlement aux voies de réparation pour préserver la stabilité du génome. Deux processus semblent être vraiment importants: la voie de réparation de la lésion de l'ADN et la réplication exacte des chromosomes.

Le projet CHRODIGI (Chromatin dynamics in genome integrity) s'est intéressé à l'identification des molécules responsables de l'intégration de la chromatine dans le réseau de stabilité du génome. Les scientifiques ont également identifié les interconnexions entre les régulateurs de la chromatine et les facteurs de stabilité du génome.

Les chercheurs ont utilize la la levure de bière pour étudier deux facteurs de la chromatine conservés tout au long de l'évolution: l'enzyme INO80 et la variante d'histone H2A.Z. On a constaté que ces protéines participent au maintien de la stabilité du génome, mais on ignore comment.

Les résultats ont démontré que lors d'une rupture de l'ADN double brin, le recrutement de régulateurs de chromatine comme INO80 est régulé par la position dans le cycle cellulaire. De façon intéressante, le recrutement coïncide avec un niveau réduit de phosphorylation de H2A.X. H2A.X est une variante d'H2A.Z, est active dans la réparation de l'ADN par une liaison d'extrémités non-homologues. Ces travaux, réfutant la théorie principale quant à la façon dont la chromatine est intégrée dans la réponse à la lésion de l'ADN, ont été publiés dans la revue Nature Reviews Genetics.

L'équipe de CHRODIGI a découvert un lien entre INO80 et le réseau de dégradation des protéines nucléaires. Les résultats suggèrent que le nucléosome transmis par INO80 se remodélisant à travers la rupture de l'ARN par polymérase II (RNAPII) est nécessaire pour la croissance cellulaire lors du stress génotoxique.

Il s'agit de la première étude à relier la régulation de la chromatine et le renouvellement de la protéine nucléaire. Les chercheurs comptent maintenant explorer l'interconnexion physique et fonctionnelle entre la chromatine et le réseau de dégradation de la protéine, au cours du métabolisme de l'ADN.

La stabilité du chromosome est d'une importance cruciale dans la division et la propagation des cellules. Une séparation cellulaire déséquilibrée au niveau du nombre de chromosomes est associée à presque tous les cancers à tumeur solide. L'identification des facteurs clés impliqués dans la stabilité génétique promet de révéler des mécanismes pour empêcher le développement de la maladie.

Informations connexes

Mots-clés

Stabilité génomique, ADN, chromatine, IN080, H2A.Z, tumeur solide