Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

ERC

RECONMET Résultat en bref

Project ID: 239858
Financé au titre de: FP7-IDEAS-ERC
Pays: Suisse

Une histoire du méthane des lacs

Une équipe de l'UE a développé des techniques pour étudier les sédiments des lacs à la recherche de preuves des modifications antérieures des concentrations en méthane dans les lacs. La méthode impliquait la mesure de ratios d'isotope de carbone dans les squelettes d'invertébrés pour trouver la signature isotopique typique de ce gaz à effet de serre.
Une histoire du méthane des lacs
Le méthane est l'un des principaux gaz à effet de serre, que les lacs produisent et libèrent dans l'atmosphère. On sait peu de choses actuellement sur la manière dont le processus répond aux évolutions de l'environnement, notamment au changement climatique.

Le projet RECONMET (Reconstruction of methane flux from lakes: development and application of a new approach) financé par l'UE a développé une nouvelle approche pour étudier comment la production de méthane et ses concentrations dans les lacs réagissent aux changements de l'environnement. Afin d'étudier les réponses antérieures au changement environnemental, l'équipe a mesuré l'abondance des isotopes de carbone dans les restes solides d'arthropodes lacustres. L'étude se basait sur le fait que les bactéries qui oxydent le méthane produisent un ratio particulier d'isotopes de carbone, préservés dans les restes des arthropodes. En examinant les sédiments, les environnements lacustres des temps anciens peuvent être interprétés en termes de modification de l'abondance de méthane dans les eaux lacustres et leurs sédiments.

Les chercheurs ont commencé par analyser les restes d'invertébrés dans des lacs d'Europe occidentale, d'Europe centrale et d'Europe du Nord, afin de trouver des groupes d'indicateurs pertinents. Plusieurs groupes d'invertébrés, en particulier les organismes filtreurs, ont des tissus qui reflètent de manière précise les concentrations en méthane des lacs.

À partir de groupes d'indicateurs de ce type, les chercheurs ont déterminé comment la présence de carbone dérivé du méthane dans les réseaux alimentaires répondait à divers changements environnementaux. Ces changements incluent l'utilisation des sols, les concentrations en oxygène et le climat. Le décalage entre le changement environnemental et la réponse dans les sources de carbone pour les réseaux alimentaires lacustres allait de plusieurs décennies à plusieurs siècles dans certains cas. Les chercheurs ont conclu qu'il fallait s'attendre à une réponse non-linéaire des écosystèmes.

Le projet RECONMET a établi une base pour des études plus larges et détaillées des changements antérieurs sur l'importance du carbone dérivé du méthane pour les réseaux alimentaires lacustres. Ces études permettront d'examiner comment la quantité de méthane présente dans les lacs a évolué en fonction des changements climatiques antérieurs, ce qui améliorera les prédictions sur la manière dont leur cycle du carbone réagira aux changements futurs.

Informations connexes

Mots-clés

Méthane, lacs, RECONMET, changement climatique, flux, isotopes de carbone
Numéro d'enregistrement: 188414 / Dernière mise à jour le: 2016-08-30
Domaine: Environnement