Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

ERC

AMIMOS — Résultat en bref

Project ID: 228044
Financé au titre de: FP7-IDEAS-ERC
Pays: Suède

Nombreuses antennes, nombreux gains

L'usage de plusieurs antennes, nommé MIMO (multiple-input multiple-output) a déjà fait ses preuves avec les routeurs Wi-Fi et les réseaux téléphoniques 4G. Des scientifiques financés par l'UE ont apporté une contribution majeure à cette technique en l'appliquant à de nombreuses zones, apportant un ensemble de techniques perfectionnées et prêtes à être commercialisées.
Nombreuses antennes, nombreux gains
Les systèmes dotés de très nombreuses antennes peuvent renforcer considérablement le rendement du spectre. Les antennes «intelligentes» associent des flux de données arrivant avec des voies et des chronologies différentes, optimisant le débit de données et améliorant la capacité de la liaison et le rendement du spectre radio.

Les travaux du projet AMIMOS (Agile MIMO systems for communications, biomedicine, and defence) ont notablement fait progresser les connaissances sur l'usage du MIMO dans les communications sans fil, les systèmes radar, l'imagerie médicale et la thérapie par ultrasons.

Les scientifiques ont proposé de nouvelles méthodes pour coordonner les transmissions des stations de base du côté du lien descendant, et traiter ensemble les signaux reçus par le lien montant. Ces méthodes ont amélioré la couverture et le débit pour les utilisateurs de systèmes mobiles, sans consommer plus d'énergie. L'usage de nouvelles méthodes de codage, s'appuyant sur des relais radio et le MIMO, a rendu plus fiables et sûrs les systèmes cellulaires et les réseaux de données sans fil.

Les membres du projet AMIMOS ont collaboré avec des scientifiques aux États-Unis pour mettre au point de nouvelles méthodes de conception de forme d'onde, afin d'améliorer la résolution et l'exactitude des radars MIMO. Ces techniques peuvent aussi s'appliquer à des systèmes de communication sous l'eau. Un prototype a été conçu afin de tester le MIMO dans ces deux domaines.

Le traitement du signal MIMO acoustique, appliqué à la médecine, a conduit à une nouvelle méthode adaptative pour mesurer la vitesse du sang via des ultrasons. Elle pourrait améliorer le diagnostic des problèmes de valvules cardiaques, grâce à des examens rapides et sans intrusion. En outre et en collaboration avec une équipe des États-Unis, les scientifiques ont conçu une méthode pour améliorer la qualité des images obtenues par résonance magnétique.

Le projet a diffusé ses activités via 346 publications dans des revues, des présentations et des conférences. Des membres d'AMIMOS ont collaboré à deux manuels, 'Waveform Design for Active Sensing Systems – A Computational Approach' et 'Optimal Resource Allocation in Coordinated Multi-Cell Systems', contribuant à diffuser les résultats du projet.

Informations connexes

Mots-clés

MIMO, rendement du spectre, communications sans fil, systèmes radar, imagerie médicale