Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

ERC

PopPhyl Résultat en bref

Project ID: 232971
Financé au titre de: FP7-IDEAS-ERC
Pays: France

L'évolution moléculaire et la biologie des espèces

La génomique des populations implique l'étude de la variation de la séquence d'ADN entre les individus d'une espèce donnée et a traditionnellement été limitée à une poignée d'organismes modèles analysés séparément. Même si des modèles évolutionnaires moléculaires ont été observés dans des espèces distinctes, la raison pour laquelle ils se produisent reste incertaine.
L'évolution moléculaire et la biologie des espèces
Le projet POPPHYL (Population phylogenomics: Linking molecular evolution to species biology) a cherché à caractériser la génétique de la population de nombreux représentants différents d'espèces animales et végétales. Le but était de découvrir quels facteurs biologiques et écologiques déterminent les processus d'évolution moléculaires, expliquant de la sorte pourquoi les génomes évoluent comme ils le font.

Des technologies de séquençage de la nouvelle génération ont été utilisées pour produire des ensembles de données massifs de polymorphisme de séquence de codage pour 90 espèces animales écologiquement variées. Cela a permis aux scientifiques de comparer les paramètres génétiques de la population pertinents pour l'évolution moléculaire chez différents taxons tels que les mammifères, les oiseaux, les tortues, les insectes, les mollusques, les vers et les méduses.

Les organismes étudiés comprenaient des parasites (termites), des vecteurs de maladies (moustiques), des espèces de la pêche commerciale (moules bleues), des ingénieurs de l'écosystème (coraux) et des espèces en voie de disparition (comme la tortue des Galapagos). La curiosité scientifique Lineus longissimus, qui est un ver marin pouvant atteindre jusqu'à 60 m de long, a également été étudiée.

Les résultats montrent les processus de l'évolution moléculaire et soulignent l'effet majeur de la taille de la population et de la dérive génétique sur le rythme de l'évolution moléculaire. L'analyse de l'ensemble des données a révélé que la diversité génétique d'une espèce (ce qui signifie la mesure dans laquelle les individus appartenant à une même espèce diffèrent les uns des autres) est déterminée par des traits écologiques clés liés à l'investissement parental.

Les espèces d'une longue durée de vie appelés stratèges k qui investissent dans moins de descendants, dont chacun a une probabilité relativement élevée de survivre à l'âge adulte, se sont révélées être génétiquement moins polymorphes que les stratèges r. Les stratèges r sont des espèces à courte durée de vie avec un taux de croissance élevé qui produisent de nombreux descendants. Ces découvertes indiquent que la stratégie historique de longue durée de vie des espèces influence leur réponse aux perturbations environnementales à court terme.

POPPHYL a exploré le lien entre la phylogénétique et la génétique des populations. Cela a donné une nouvelle dimension à la biologie de l'évolution en permettant de comparer la génétique des populations et d'appliquer l'écologie des espèces aux analyses génomiques. Les résultats auront des implications immédiates dans le domaine de la biologie de la conservation.

Informations connexes

Mots-clés

Évolution moléculaire, biologie des espèces, génomique des populations, POPPHYL, phylogénomique
Numéro d'enregistrement: 188471 / Dernière mise à jour le: 2016-09-08
Domaine: Biologie, Médecine