Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

ERC

Tetrahymena Résultat en bref

Project ID: 204986
Financé au titre de: FP7-IDEAS-ERC
Pays: Autriche

Une reconnaissance épigénétique des transposons

Des chercheurs européens ont étudié le mécanisme moléculaire qui distingue les éléments génétiques mobiles du génome hôte. Leurs conclusions dévoilent de nouvelles informations sur la manière dont des éléments d'ADN égoïstes sont réduits au silence.
Une reconnaissance épigénétique des transposons
Les éléments transposables sont des séquences d'ADN avec une capacité inhérente à passer d'une position à une autre dans le génome. Cet attribut pourrait causer une mutagenèse insertionnelle s'avérant nuisible aux cellules. Les cellules eucaryotes ont développé des mécanismes pour faire face à la capacité mutagène des éléments transposables en les plaçant dans l'hétérochromatine transcriptionnellement inactive. La capacité des cellules à distinguer l'ADN utile de ces éléments se produit via de petites molécules d'ARN non codantes.

L'objectif principal du projet TETRAHYMENA (RNA directed DNA elimination in Tetrahymena), financé par l'UE, était d'étudier le mécanisme par lequel de petits ARN verrouillent les éléments transposables dans l'hétérochromatine. À cet effet, ils ont utilisé l'organisme protozoaire modèle Tétrahymena qui élimine près de 10 000 séquences éliminées en interne (SEI) liées aux éléments transposables au cours de la reproduction sexuelle. De nouvelles preuves ont identifié certains composants de l'hétérochromatine (histones lysine-méthylées et protéine similaire au HP1) comme étant associées spécifiquement à de telles SEI. En outre, les enzymes (Dicer, Argonaute) requises pour la production de petit ARN sont essentielles pour l'élimination de l'ADN.

Les scientifiques de TETRAHYMENA ont révélé que le modèle d'élimination de l'ADN était épigénétiquement régi par la dégradation sélective des petits ARN complémentaires du génome somatique. Les chercheurs ont constaté que la méthylation des petites molécules d'ARN facilite ce processus épigénétique. Ils ont également révélé la manière dont ces petits ARN sont importés dans le noyau, ce qui constituait la première indication du mécanisme transportant de manière sélective de petits ARN mûrs dans le noyau. Les scientifiques ont en outre découvert qu'un transposase PiggyBac domestiqué catalyse le processus d'excision de l'élimination de l'ADN.

Collectivement, les données de TETRAHYMENA décrivent le mécanisme de reconnaissance épigénétique dirigé par l'ARN des éléments transposables dans les cellules eucaryotes. Le rôle de la chromatine et de l'épigénétique dans ce processus facilitera les futures études sur la chromatine et le silençage de l'ARN.

Informations connexes

Mots-clés

Transposon, hétérochromatine, petit ARN, Tétrahymena, IES, Argonaute, transposase
Numéro d'enregistrement: 188477 / Dernière mise à jour le: 2016-09-08
Domaine: Biologie, Médecine