Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

ERC

Neurosemantics Résultat en bref

Référence du projet: 209704
Financé au titre de: FP7-IDEAS-ERC
Pays: Royaume-Uni

Comment le cerveau donne un sens à ce qui nous entoure

En tant qu'êtres humains, nous donnons un sens au monde environnant, faisant ainsi de nous ce que nous sommes. Un projet financé par l'UE a exploré les mécanismes neuraux pour examiner comment le cerveau humain construit des représentations significatives de son environnement.
Comment le cerveau donne un sens à ce qui nous entoure
Le projet NEUROSEMANTICS (Neurosemantics: The human brain as a meaning processor) était une initiative interdisciplinaire qui se concentrait sur quatre domaines complémentaires de recherche.

Ceux-ci comptaient la mémoire sémantique chez les nouveau-nés, le traitement cérébral de différentes langues, et la capacité du cerveau à traiter des informations significatives complexes non codées en mots. Les chercheurs ont également étudié le processus de la signification déclenchée par des stimuli déformés traités inconsciemment.

Les aspects du développement sémantique verbal et non-verbal chez les nouveau-nés ont ensuite été comparés à la sémantique de seconde langue et du traitement non-verbal chez les adultes. De façon similaire, les différences entre les aspects conscients et inconscients du traitement sémantique ont servi de base pour interpréter des résultats obtenus dans les trois autres domaines.

Les résultats indiquent que les bébés associent spontanément les sons du langage à des formes visuelles avant même de formuler leurs premiers mots. Ils reconnaissent également des mots avant de parler, et passent d'une langue à une autre avant qu'ils ne soient conscients de l'existence des différentes langues.

Néanmoins, les bébés ne sont pas les seuls à faire preuve d'un haut niveau de cognition inconsciente. Les adultes bilingues traduisent des mots de leur seconde langue en leur langue natale de façon spontanée et inconsciente. Les bilingues peuvent accéder mentalement au son des mots dans leur langue natale tout en parlant dans leur seconde, sans s'en rendre compte.

Les résultats du projet montrent que le cerveau humain est un processeur de sens efficace et automatique qui est généralement inconscient de son fonctionnement interne. C'est vrai même pour des facultés que nous croyons contrôler, comme le langage. C'est pourquoi, à la lumière de ces résultats, les conceptualisations de la formation de signification et de prise de décision doivent être révisées.

NEUROSEMANTICS a révélé des niveaux insoupçonnés d'automaticité dans l'extraction de la signification par le cerveau humain. Bien que la conscience serve à comprendre la nature de notre pensée, la plupart de ce qui nous définit et notre compréhension du monde provient d'informations spontanées, inconscientes qui ne sont pas encore totalement comprises. Au final, il convient donc de reconsidérer notre conception des actions que nous estimons être volontaires.

Informations connexes

Mots-clés

Cerveau, signification, mécanismes neuraux, NEUROSEMANTICS, sémantique, langues
Numéro d'enregistrement: 188481 / Dernière mise à jour le: 2016-09-08
Domaine: Biologie, Médecine