Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

ERC

TEMPEST Résultat en bref

Project ID: 243140
Financé au titre de: FP7-IDEAS-ERC
Pays: Royaume-Uni

La perception de la température dans les plantes

Les cultures sont très sensibles aux variations de la température ambiante, les plantes monocotylédones étant particulièrement vulnérables aux températures élevées pendant leurs phases de reproduction et de remplissage du grain. La compréhension de la base moléculaire de la perception de la température par les plantes est donc essentielle pour réduire les effets du changement climatique.
La perception de la température dans les plantes
La croissance et le développement des plantes peuvent être très touchés par des variations de températures avec une perte de champs de culture de 10 % par degré centigrade de température en plus. Le changement climatique actuel a déjà touché la phénologie et la répartition mondiale des plantes et les augmentations de température prévues représentent un réel défi pour l'avenir de l'agriculture.

Le projet TEMPEST (Temperature perception and signal transduction in plants), financé par l'UE, a été mis en place pour étudier les mécanismes moléculaires des plantes pour percevoir la température. Son objectif était de découvrir comment les plantes peuvent adapter leurs réactions à la température car, malgré le rôle important de la température dans le développement des plantes, les mécanismes sous-jacents sont encore inconnus

Les chercheurs se sont appuyés sur une approche multidisciplinaire basée sur les modèles d'organismes Arabidopsis thaliana et Brachypodium distachyon pour comprendre les mécanismes de la perception de la température. L'approche incluait un nouvel écran génétique antérieur pour des mutants ayant une capacité moindre de détecter correctement la température.

Les résultats ont révélé un lien intéressant entre la structure de la chromatine et la perception de la température stockée dans des eucaryotes. L'équipe a également découvert des molécules variant dans différentes adhésions d'arabidopsis à l'origine des lignes ayant altéré leur réponse à la température.

L'équipe TEMPEST est parvenue à identifier des molécules nécessaires à la perception de la température et a remarqué que leur activité variait en fonction de la température. Ces résultats bénéficieront aux programmes de cultures et fourniront des connaissances importantes pour prévoir les futurs effets du changement climatique.

Informations connexes

Mots-clés

Perception de la température, plantes, changement climatique, TEMPEST, chromatine, réponse thermique
Numéro d'enregistrement: 188485 / Dernière mise à jour le: 2016-09-08
Domaine: Environnement